Le petit lecteur


6 minutes de lecture - Iphigénie

Résumé de la pièce Iphigénie de Racine

Introduction à la pièce de théâtre

Iphigénie est une tragédie classique de Racine qui s’inspire de la Mythologie Antique. Elle reprend l’histoire du sacrifice d’Iphigénie, fille d’Agamemnon de la famille maudite des Atrides.

La malédiction remonte au temps où Atrée sert à son frère Thyeste en festin les corps découpés de leurs frères. L’un des fils d’Atrée, Mélénas, sera alors à l’origine de la guerre de Troie, en épousant Hélène.

Le mariage d’Hélène suscita une foule de prétendants qui prêtèrent serment d’aider celui qu'elle choisirait pour mari s’il arrivait quoi que ce soit. Or Pâris, fils de Priam, roi de Troie, enleva la belle Hélène. Le déploiement militaire reste malheureusement vain tant que les vents qui mèneront les vaisseaux grecs aux rivages troyens ne se lèvent pas.

C’est alors qu’intervient Artémis par la voix de Calchas, l’oracle qui réclame en sacrifice Iphigénie, la fille d’Agamemnon, autre fils d'Atrée, en échange de vents favorables. La pièce de Racine commence lorsqu'Agamemnon, qui a déjà mis en place le stratagème pour faire venir sa fille et la sacrifier, envoie son suivant Arcas pour la sauver.

Toute la pièce se déroule autour des hésitations d'Agamemnon, et des tentatives des divers personnages pour soutenir ou empêcher le sacrifice d'Iphigénie.

Résumé détaillé d'Iphigénie de Racine

Agamemnon, le chef des Grecs qui s'étaient rassemblés à Aulis pour partir attaquer Troie, confie à son domestique Arcas que la flotte étant bloquée par l'absence de vent, les dieux avaient indiqué par la voix de Calchas qu'une fille du sang d'Hélène devait être sacrifiée.

Cette fille n'est autre que la sienne dont le nom est Iphigénie. Il lui a donc demandé de venir accompagnée de sa mère, la reine Clytemnestre sous prétexte qu'Achille, son fiancé était pressé de célébrer les noces bien avant le départ de la flotte.

Mais finalement, pris de remords, Agamemnon demande désormais à ce que son domestique fasse parvenir aux deux femmes une lettre indiquant que le mariage serait finalement repoussé par Achille qui est revenu de Lesbos avec Eriphile, une jeune captive qui s'avérera dangereuse par la suite.

Achille presse ensuite Agamemnon d'attaquer Troie et Ulysse insiste sur la nécessité du sacrifice d'Iphigénie auquel le père a du mal à se résoudre mais également de la guerre.

Contre toute attente, Eurybate, l'un des nombreux domestiques d'Agamemnon, lui annonce l'arrivée de sa fille à Aulis ainsi que de Clymnestre et Eriphile.

Ulysse comprend pertinemment la douleur d'Agamemnon mais lui fait savoir que Calchas a hâte de sacrifier Iphigénie pour enfin se couvrir de gloire.

Lors des retrouvailles d'Iphigénie et d'Agamemnon, Eriphile confie à sa suivante Doris qu'elle ne cesse de souffrir non seulement parce qu'elle est orpheline et n'a aucune idée de qui sont ses parents mais également parce qu'elle est tombée amoureuse de son ravisseur Achille.

Cependant, il n'y a rien qu'elle puisse faire pour empêcher l'union qu'on projette entre lui et la fille d'Agamemnon.

Le père étant soucieux et craignant la redoutable volonté de Calchas d'exécuter sa fille, se montre froid, chose qui étonne Iphigénie et la rend perplexe.

Clymnestre ayant découvert la lettre qui devait lui être remise, exhale sa fureur et incite sa fille à quitter Aulis.

Entre temps, Achille se montre tout aussi froid qu'Agamemnon à l'égard d'Iphigénie qui finit donc par accuser Eriphile de le lui avoir pris.

La volonté des Grecs de voir Achille se séparer de son amour pour Iphigénie est grande et réjouit Eriphile.

Agamemnon fait semblant de consentir au mariage uniquement pour attirer sa fille vers l'autel et demande à la reine de s'éloigner du camp. Clymnestre s'étonne face à cette requête mais finit par s'y soumettre.

Achille affiche donc sa joie de pouvoir à la fois se marier et aller vers Troie.

Iphigénie, quant à elle, se préoccupe du sort d'Eriphile qui souhaite quitter Aulis où elle souffre de la présence des persécuteurs menaçant sa patrie.

Achille lui promet la liberté.

Arcas, ayant révélé le subterfuge d'Agamemnon à Achille, celui-ci s'enflamme de haine, laisse Clymnestre et Iphigénie parler au père mais se prépare à agir pour empêcher à tout prix le sacrifice prévu.

Devant leurs larmes, Agamemnon comprend vite que son plan a été divulgué. Clymnestre, toujours bouleversée, fait éclater de violentes reproches et d'amers sarcasmes attribuant ce malheur aux Atrides et à la conduite d'Hélène qui a été si indigne.

Dans ce passage du résumé d'Iphinégie, Achille est fou de rage et dit n'avoir que faire de Troie et d'Hélène, il aime Iphigénie et veut prendre sa défense. Agamemnon réalise la gravité de la situation et invite finalement Iphigénie et Clymnestre à fuir le plus rapidement possible.

Cependant, sa fille n'y tient plus. Après le refus de son père pour son mariage avec Achille, elle n'en a que faire des Grecs, elle préfère rester et mourir.

Suite de la pièce de Racine : Achille ne reste pas les bras croisés face à cette décision et s'applique à la contraindre de partir lui assurant la protection de ses hommes.

Eurybate racontant que le camp a été soulevé par Calchas contre lequel Achille ne peut rien, Clymnestre se dit plus que prête à défendre elle aussi, jusqu'à sa mort Iphigénie qui veut à son tour la préserver du danger et affiche son désir d’être conduite à l'autel.

Cependant, Clymnestre se retrouve retenue par les gardes et on lui indique que c'est Eriphile qui a révélé le projet de fuite aux Grecs. mais Arcas lui rapporte qu'Achille est parvenu à protéger Iphigénie et l'invite après la fin de sa captivité de venir le soutenir par ses discours.

Ulysse raconte fnalement que les dieux ont réclamé une autre victime qu'iphigénie, Eriphile qui est le fruit d'un mariage clandestin entre Thésée et Hélène. L'oracle qui désignait pour victime “une fille du sang d'Hélène” s'éclaircit.

Mais Eriphile devance le sacrificateur et se tue elle-même sur l'autel pour qu'Achille constate qu'elle a tout fait pour qu'iphigénie soit sauvée.

Iphigénie pourra épouser Achille, réconcilié avec Agamemnon.

Analyse d'Iphigénie, la pièce de théâtre de Racine

Dans “Iphigénie”, Racine revient aux sujets grecs et mythologiques qu'il avait délaissés pour des tragédies historiques romaines. Il reprend ici l'un des épisodes les plus pathétiques et connus de la vie de la famille maudite des Atrides, celui du sacrifice d'Iphigénie par son propre père Agamemnon.

Racine a tout particulièrement soigné l'écriture de son histoire en cinq actes et en vers. Le style est généralement plus soutenu que d'habitude et la parole est moins spontanée ou moins passionnelle.

Racine s’est inspiré d’Euripide et l’a quelquefois suivi de très près tout en donnant plus de noblesse aux traits généraux ainsi que plus de développement aux caractères.

En effet, les scènes entre Agamemnon et Clytemnestre et entre Agamemnon et Achille, sont d’un éclat et d'une énergie incomparables. Quoi de plus touchant que la tendresse d’Iphigénie et sa résignation à la mort cruelle qui l’attend.

Fin du résumé de la pièce de théâtre Iphigénie de Jean Racine.