Le petit lecteur

5 minutes de lecture - Pierre et Jean

Résumé de Pierre et Jean

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Pierre et Jean ⚠️

Écrite en 1887 d’une seule traite par l’écrivain Guy de Maupassant, l’œuvre Pierre et Jean, quatrième roman de l’écrivain français, fut éditée la première fois en volume, le 9 janvier 1888 par la maison Ollendorff.

Présentation générale de l’œuvre

Œuvre naturaliste, mêlant à la fois psychologie et réalisme, ce roman très court de Maupassant met à nu une passionnante histoire subdivisée en 9 ## Chapitres de la vie de la famille Roland qui vivait dans la ville du Havre en Normandie. Elle raconte l’histoire des deux fils Roland, Pierre, l’aîné devenu médecin et Jean, le cadet devenu avocat, qui décident après leurs études de rentrer s’installer dans la maison familiale. La plume de Guy Maupassant relate la rivalité physique et morale qui oppose les deux frères, rivalité causée par une somme d’argent laissée en héritage à Jean par un ami de la famille, Maréchal. Cette rivalité fait naître des doutes chez le frère aîné quant à la légitimité du cadet et l’amène à remuer le passé de sa mère Louise Roland, jusqu’à ce qu’il découvre le secret familial : la liaison intime jadis entretenue entre sa mère et Léon Maréchal.

Résumé de Pierre et Jean Chapitre par Chapitre

Chapitre I

Gérôme Roland chef de la famille Roland qui avait de la passion pour la pêche a laissé son petit commerce de joaillier qu’il tenait à Paris pour se réfugier dans sa ville natale du Havre et s’adonner à la pêche. Lors d’une partie de pêche en famille, les deux frères Roland, Pierre et Jean, se livrent à une rivalité à la rame devant la jeune et belle veuve d’un riche capitaine de vaisseau, Mme Rosémilly âgée de 23 ans. Les deux frères bien qu’unis, entretiennent également une inimitié que personne ne laisse transparaître. Le frère aîné, Pierre, âgé de 30 ans, brun, maigre et nerveux, ambitieux et pourtant sujet à se décourager aisément, est diplômé en médecine malgré sa réputation notoire d’élève indiscipliné, est tout le contraire de son frère cadet, Jean, âgé de cinq ans de moins, gros, blond, calme et posé, diplômé en droit. Dès le retour de la famille de cette partie de pêche, leur vie apparemment tranquille va être bouleversée par l’annonce de la mort d’un certain Maréchal, fidèle et vieil ami de la famille, mais encore plus par l’annonce peu commune qui accompagne cette nouvelle. En effet, la famille apprend que ce dernier aurait légué toute sa fortune considérable au cadet des fils Roland, Jean.

Chapitre II

L’intrigue s’aiguise suite à l’annonce de cette nouvelle. En effet, Pierre qui se rend seul au port pour essayer de cogiter sur cet événement peu commun, rencontre son frère et lui adresse ses félicitation pour son héritage inattendu, puis, en discutant avec Marrowsko, le pharmacien polonais installé dans la ville, commence à avoir des soupçons quant à la respectabilité de sa mère, Louise Roland, femme économe, bourgeoise, un peu sentimentale et âgée de 48 ans.

Chapitre III

La jalousie et les soupçons de Pierre Roland sont encore plus aiguisés par les propos non retenus d’une fille de brasserie qui lui fait remarquer le peu de ressemblance qui existe entre les deux frères. De retour dans la maison familiale, à l’heure du repas, l’aîné des fils Roland est irrité par les festivités menées pour célébrer le nouvel héritage de Jean.

Chapitre IV

Après avoir navigué en mer avec un ami, Pierre revient troublée par les propos de ses amis au sujet de l’héritage de son frère et est anxieux sur les raisons pour lesquelles Maréchal n’a légué sa fortune qu’à Jean qui les connaissait pourtant tous les deux depuis leur enfance. C’est alors qu’il commence à mener ses recherches au point de se souvenir d’un portrait de Maréchal accroché au mur et qui fut enlevé après la naissance de Jean, de se rendre à l’évidence que Jean est blond tout comme Maréchal l’était.

Chapitre V

Suite à ses réflexions, Pierre demande à sa mère où se trouve le portrait de Maréchal sans toutefois lui annoncer clairement la vérité. Le trouble et la réaction de sa mère transforment ses doutes en une cruelle certitude et l’analyse au bout du compte du portrait de Maréchal ne laisse plus aucune place au doute.

Chapitre VI

A l’occasion d’une sortie sur la plage de Saint-Jouin, Jean déclare sa flamme à Mme Rosémilly et obtint d’elle une promesse. Cependant, pierre tourmenté par ce lourd secret familial, rempli de remords et de honte ne cesse de persécuter sa mère, malgré les crises de nerfs de cette dernière, agacée par les sous-entendus de son fils.

Chapitre VII

Les deux frères se disputent pour le nouvel appartement de Jean que Pierre avait tant désiré et pour lequel il avait au préalable demandé un prêt à son cadet. Agacé, en colère et ne pouvant plus se contenir, Pierre révèle le secret concernant son frère devant leur mère. Jean, bouleversé, reste avec sa mère qui lui avoue la vérité quant aux origines véritables de son père et souhaite s’en aller loin de lui, mais le fils lui pardonne et tous les deux se réconcilient.

Chapitre VIII

Jean surmonte rapidement la nouvelle et réfléchit à la façon de l’éloigner du cercle familial. Il propose ainsi à l’aîné de s’engager en tant que médecin de bord sur un transatlantique en appuyant sa candidature et en le dédommageant.

Chapitre IX

Accepté à bord de la Lorraine, Pierre s’éloigne tout doucement des siens, préfère faire ses adieux à son ami Marowsko et à la fille de brasserie nullement affectée par son départ. La famille et Mme Rosémilly se retrouvent au port pour faire ses adieux à Pierre, quelque peu angoissé et attristé par cette nouvelle vie inconnue qui s’offre à lui.