Le petit lecteur


6 minutes de lecture - Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran d'Eric-Emmanuel Schmitt

Vue d'ensemble sur le livre Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran est une œuvre d'Eric-Emmanuel Schmitt, un écrivain français du 20ᵉ siècle. Il raconte l'histoire de Moïse ou Momo, un jeune garçon de 11 ans qui a eu une enfance peu ordinaire. Élevé par un père irresponsable, il s'amuse à voler Ibrahim, l'épicier de son quartier et son père. Ce personnage peu commun du résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran côtoie également les prostituées de la rue bleue.

Il perd sa virginité avec l'une d'entre elles à qui il a offert un ours en peluche en guise de cadeau. En grandissant, il fait diverses rencontres et vit de nombreuses expériences qui ne correspondent pas à son âge. Cependant, son histoire ne se termine pas comme elle a débuté. À la fin du livre Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, il arrive à sortir de son existence misérable.

Une enfance aux côtés d'un père maltraitant

Le garçon du résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran a perdu sa mère et son frère lorsqu'il était petit et vit avec son père, qui le maltraite. Ce dernier ne se soucie pas de son fils et passe la majorité de son temps à travailler. Il n'arrive pas à subvenir aux besoins de sa famille alors qu'il est avocat.

Il gère, tant bien que mal, ses maigres ressources financières. Un jour, alors que Moïse devait partir au lycée, il remarque qu'il lui manque de l'argent. Dans le résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran,il accuse son fils de lui avoir volé. L'accusé ne répond pas et reproche à son père son manque de confiance.

C'était ce jour qu'il a cassé sa tirelire pour aller voir les prostituées de son quartier. Il avait pour but d'atteindre, ce qu'il appelle l'âge d'homme. Il a passé un moment avec l'une d'entre elles. Le comportement de son père déclenche chez le jeune personnage de l'œuvre d'Eric-Emmanuel Schmitt, une autre habitude : voler chez l'épicier du quartier.

Monsieur Ibrahim dans le récit de Schmitt

Ibrahim est l'épicier de la Rue bleue où habite Moïse. C'est lui qui lui a donné le nom de « Momo ». Il est connu sous le surnom de l'épicier arabe, alors qu'en réalité il est musulman. Ce personnage du livre d'Eric-Emmanuel Schmitt est originaire du Croissant d'Or. Cette région se trouve entre l'Anatolie et la Perse. Personne ne pouvait deviner son âge, car il semble n'avoir pas changé depuis son arrivée. D'après Moïse, il a toujours été vieux.

Monsieur Ibrahim avait l'habitude de s'asseoir sur son tabouret d'épicier. Moïse va souvent dans son épicerie pour s'approvisionner. Il a l'habitude de prendre de la conserve, qui est plus facile à préparer et parce que l'argent que son père lui laisse ne suffit pas pour acheter autre chose. Selon le résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Moïse a commencé à lui voler au même moment où il était déçu par le manque de confiance de son père envers lui.

Une amitié qui dure dans ce résumé

Un lien d'amitié se crée entre Monsieur Ibrahim et Momo au fil du temps. Les deux hommes de l'ouvrage Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran se rapprochent davantage chaque jour. Moïse trouve, en lui, le père qu'il a toujours voulu avoir. Ce livre d'Eric-Emmanuel Schmitt ne comporte pas plus de 100 pages, mais il résume l'histoire de la vie de ces personnages.

L'arrivée de Brigitte Bardot

Le passage de Brigitte Bardot est l'élément qui déclenche les affinités entre Monsieur Ibrahim et son protégé. Le résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran en parle. Lorsque la star passe dans le quartier pour tourner un film, elle visite l'épicerie de Monsieur Ibrahim. Pendant que l'épicier s'affaire à la servir, le jeune Momo en profite pour lui voler quelques nourritures. En réalité, il feint de ne pas le voir, ce qu'il a toujours fait.

Il lui apprend aussi à voler son père. Il lui dévoile quelques astuces pour allonger son Beaujolais avec du vin bon marché, par exemple. Le livre Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran apporte plus de détails à ce propos.

Une nouvelle sensation

Eric-Emmanuel Schmitt attire l'attention du lecteur sur la relation naissante que Momo tisse avec Monsieur Ibrahim dans Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. Elle réveille une nouvelle sensation chez Momo : il se sent protégé. Il a le même sentiment lorsqu'il est avec les prostituées qu'il voit lorsqu'il arrive à mettre 200 cents francs dans sa tirelire couleur vomie. Il se met à comparer le comportement de son père et de celui de ses nouveaux amis, ce qu'il n'apprécie pas.

Il dit qu'il a froid lorsqu'il est avec son père et chaud lorsqu'il est en compagnie des autres. En plus de le négliger, cet homme le compare à son frère en le rabaissant. Monsieur Ibrahim lui apprend à sourire face à toutes les épreuves qu'il doit subir et l'emmène visiter Paris. L'œuvre Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran décrit leur voyage.

La nouvelle vie de Momo dans le résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Le résumé de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran raconte que la vie de Moïse change rapidement. Il perd son père et il part avec son ami dans le Croissant d'Or.

La mort du père de Momo

Le père de Moïse finit par se faire renvoyer de son travail. Incapable de supporter sa situation et ayant peur de ne pouvoir subvenir aux besoins de son fils, il l'abandonne. Il lui laisse une simple lettre avec les noms des personnes à qui il peut s'adresser et son économie en partant. Eric-Emmanuel Schmitt mentionne qu'il meurt trois mois après son départ en se suicidant sous un train à Marseille.

Le départ pour le Croissant d'Or.

Selon la dernière partie de l'œuvre Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, l'épicier décide d'emmener Moïse dans le Croissant d'Or après le décès de son père. Pour cela, il se dote d'une voiture. Il y rencontre un de ses amis qui s'appelle Abdullah. Moïse se lie également d'amitié avec celui-ci.

Le temps passe et Ibrahim vieillit. Il meurt dans la ville où il est né. Abdullah et Moïse retournent dans la Rue Bleue et le jeune homme reprend le commerce de son protecteur. Son nouvel ami lui donne le Coran de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. À cet effet, l'épicier y a laissé quelques fleurs séchées. À compter de ce jour, Momo devint le nouvel épicier arabe de son quartier.

Fin du résumé du roman Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran d'Eric-Emmanuel Schmitt.