Quel est le Résumé de L’Enfant de Noé ?

L’Enfant de Noé est un ouvrage du dramaturge Eric-Emmanuel Schmitt. Ce que l’on peut dire c’est qu’Eric-Emmanuel Schmitt a opéré un changement de style en écrivant chaque chapitre de ce livre. Il a longtemps fait ses preuves dans la catégorie livre romantique. Il prouve pourtant sa capacité à s’adapter à d’autres registres. Il plongera les lecteurs dans l’un des récits dérangeants du XXème siècle. Voici le Résumé de L’Enfant de Noé qui traite de l’histoire d’un jeune Juif du nom de Joseph.

Le commencement de L’Enfant de Noé

L’auteur Eric-Emmanuel Schmitt commence directement avec des chapitres qui mettent en avant les calvaires d’un gamin de 10 ans. Chaque dimanche, il entamait des défilés sur une estrade avec d’autres enfants. Ces derniers étaient présentés sur ce support pour deux raisons. D’une part, ils cherchaient leurs parents. Et d’autre part, ils attendaient des preneurs grâce à l’adoption.

Une frayeur à Bruxelles

En 1942, les Allemands occupent la Belgique. Joseph et sa mère sont assis dans un wagon pour traverser Bruxelles. Ce jour-là, les rues étaient désorganisées et bruyantes. Tout le monde était en panique. Le petit Joseph âgé de 7 ans avait pour consigne de jouer le rôle d’un enfant muet à chaque fois qu’il croisait un militaire Allemand. Les parents voulaient éviter qu’il parle le langage Yiddish par inadvertance. Les nazis sont montés dans le chariot. Ils ont conversé entre-deux.

La mère commence alors à raidir et trembler. Affolée, elle conduit Résumé de L’Enfant de Noé hors du Wagon. L’enfant demande aussitôt à sa mère les raisons de cette descente hâtive. Pour rassurer son gamin, la mère expliquait qu’elle voudrait flâner. En route, elle proposa de rendre visite à une femme comtesse du nom de Sully.

La rencontre avec la comtesse Sully

Selon la mère, la comtesse Sully était une grande dame à cause de son rang noble. L’Enfant de Noé n’entendait pas l’information dans ce même sens. Il prend littéralement le renseignement. Il s’attendait à voir une géante. Il est aussi désappointé en découvrant que la comtesse était jeune. Après avoir conversé avec elle à voix basse, la mère dit à Joseph dans le Résumé de L’Enfant de Noé d’attendre son retour. Autrement dit, elle avait l’intention de confier Joseph aux Sully. Puis, elle est partie après avoir embrassé son fils.

La vérité fait mal dans le roman de Schmitt

La comtesse conduit le personnage principal d’Eric-Emmanuel Schmitt dans le salon et lui servait à manger. Elle joua aussi des airs de piano. Son but était de le mettre à l’aise. Après quelques heures, elle annonce la vérité à Joseph sur les dangers que courent ses parents et lui.

En effet, la mère de Joseph avait entendu les soldats du Wagon évoquer l’arrestation de nombreux juifs dans le quartier où il vivait. Le petit Joseph a donc appris la vérité sur les persécutions des Juifs. La comtesse de Sully était chargée de protéger l’enfant.

Le corps de l’histoire de L’Enfant de Noé

Le livre d’Eric-Emmanuel Schmitt s’attaque maintenant aux raisons qui ont conduit le garçon dans la villa jaune.

La séparation

La nuit tombée, les parents de Joseph sonnèrent à la porte de l’hôtel. Ils sont accablés. Tous les Juifs de leurs quartiers ont été capturés. Mishke (le père de Joseph) et sa femme ont pu se frayer un chemin pour atteindre l’adresse. Ces derniers avaient décidé de les héberger au niveau supérieur de leurs habitats. En discutant, le père évoquait un départ vers l’Espagne. Ce même jour, L’Enfant de Noé dormit pour la dernière fois à côté de ses parents.

Le lendemain, les parents sont partis en laissant Joseph avec les Sully dans le but de le préserver. Pour camoufler la vérité sur son identité, il devait appeler oncle et tante les Sully.

Un jour de frisson

Un jour, les policiers de la Gestapo ont frappé à la porte après la dénonciation d’une personne. Ils ont fouillé la maison et accusaient les Sully d’héberger des Juifs. Ils ont demandé l’identité du garçon. La comtesse rétorqua qu’il s’agit du fils du général Grebels. Après ce jour de frisson, les Sully décidèrent de confier Joseph au père Pons par pure précaution. Ils jugeaient que c’était la meilleure solution pour empêcher l’ouverture d’une enquête.

La rencontre avec le père Pons

Le prêtre catholique s’est déplacé à l’hôtel Sully pour prendre Résumé de L’Enfant de Noé. L’homme était plaisantin et chauve. Les deux sont partis sur une bicyclette. Les rues n’étaient pas sûres, car il existe au sein même de la communauté juive des traîtres parmi Jacques. L’homme au gabarit imposait circulait à bord des véhicules de la Gestapo. Il désignait ensuite les Juifs. Ils ont réussi à se faufiler entre les mailles du filet.

Ils sont arrivés dans la villa jaune située dans la ville de Chemlay. Dans cette résidence particulière, plusieurs enfants y sont déjà hébergés. On pouvait voir Rudy. Une pharmacienne du village avait pour responsabilité de fournir leurs faux papiers d’identité.

La vie dans la villa jaune

Rudy jouait le rôle de parrain pour L’Enfant de Noé au cours des deux années où il vivait dans la résidence. Il avait pour responsabilité de protéger les plus petits. Au cours de son séjour, il a eu l’occasion d’apprendre la culture chrétienne ainsi que les personnages publics, dont Noé. Il a également pu déceler les secrets du père Pons. En effet, il était juif et aménageait une pièce secrète pour pratiquer la religion loin de la villa jaune.

Comment se termine le résumé du livre d’Eric-Emmanuel Schmitt ?

Le Résumé de L’Enfant de Noé permettra de voir une fin heureuse pour Joseph et Rudy. Ils ont retrouvé leurs parents.

Joseph retrouve ses parents

Rudy partait avec le père Pons pour retrouver sa mère. Elle était une survivante des camps de concentration à la fin de la guerre. De son côté, L’Enfant de Noé n’avaient pas encore retrouvé ses parents malgré le défilement des jours. Les derniers résidents de la ville jaune étaient exhibés sur une estrade parmi Joseph. L’ouvrage d’Eric-Emmanuel Schmitt aide à savoir que l’enfant de 10 ans dans le premier chapitre était en fait Joseph.

Mais un jour, en se baladant avec Rudy et sa mère, il reconnaît Mishke et sa maman grâce à sa robe. Après les retrouvailles, le garçon voulait se convertir à la religion catholique. Cinquante ans après ses évènements, les deux amis d’enfance ont contribué à la construction de Jérusalem. Ils ont des points de vue divergents sur la paix et la guerre. Le père Pons est décédé avant d’obtenir le nom de juste. Et Joseph a fait son bar-mitsva entre-temps.

Catégorisé: