Le petit lecteur

5 minutes de lecture - Le Royaume de Kensuké

Analyse du Royaume de Kensuké

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Le Royaume de Kensuké ⚠️

Le royaume de Kensuké est un roman d’aventures de Michael Morpurgo, il est particulièrement destiné aux adolescents. Il retrace l’aventure de Michael, un jeune garçon qui va partir pour un grand voyage qui va prendre des allures fantastiques. On peut penser que le narrateur étant l’enfant et s’appelant de surcroit Michael, il existe une part autobiographique dans ce livre. À travers l’emploi du jeu, on distingue une identification au personnage principal de cette œuvre.

Un secret bien gardé

On commence au début du livre par entrer directement dans le passé du narrateur, ce jeune garçon de onze ans. On perçoit tout de suite les sentiments liés à l’innocence de cette période de la vie qui reste apparemment profondément vivace en l’auteur. Cette aventure que va vivre l’enfant est loin d'être banale et elle a plutôt un caractère effrayant qui aurait sans doute dérouté les adultes. Pourtant l’enfant n’en parlera jamais à personne, il gardera ce secret enfoui au fond de lui sans jamais le livrer. On note dans cette aventure extraordinaire deux caractéristiques essentielles, d’une part le côté fantastique de cette histoire et d’autre part le côté plus sombre, plus difficile à supporter. On peut penser que cet enfant était suffisamment mûr pour affronter son destin sans se plaindre. Ce secret peut aussi s’expliquer par la grande histoire d’amitié entre Michael et Kensuké qui lui avait fait promettre de ne jamais rien dire. Cette partie du livre montre bien à quel point il est resté fidèle à son ami et a réussi à respecter son engagement : “J’ai disparu la veille de l’anniversaire de mes douze ans. Le 28 juillet 1988. Aujourd’hui seulement, je peux enfin raconter toute cette histoire extraordinaire, la véritable histoire de ma disparition. Kensuké m’avait fait promettre de ne rien dire, rien du tout, jusqu’à ce que dix ans au moins se soient écoulés. C’était presque la dernière chose qu’il m’a dite. J’ai promis et j’ai dû vivre dans le mensonge. J’aurais pu laisser dormir les mensonges assoupis, mais plus de dix ans ont passé, maintenant “. Son attitude prouve aussi son attachement à cet homme et le souci qu’il a eu de respecter sa promesse même si ce mensonge permanent a, on le devine aisément, peser sur sa vie durant ces années de silence. Cette histoire est touchante surtout à cause des sentiments qui animent cet enfant au contact de l’homme qui a vécu des moments très difficiles, échoué depuis 40 ans sur cette île suite au bombardement du bateau de guerre à bord duquel il avait été engagé comme médecin. Michael a envie de retrouver ses parents, mais il ne veut pas trahir Kensuké et finalement c’est grâce à ce dernier qu’ils vont enfin être réunis.

Le chômage : point de départ de l’aventure

L’histoire commence par le licenciement de la mère et du père de Michael, qui tous deux travaillent pour une briqueterie, et perdent ensemble leur emploi à la fermeture de celle-ci. Cette situation va anéantir des parents de l’enfant qui ressentira très fortement la situation. Il l’exprime parfaitement à travers cette phrase : “Il y eut un silence terrible ce matin-là, autour de la table du petit déjeuner. Ensuite, nous ne sommes plus jamais allés faire de voile le dimanche. Je n’ai pas eu besoin de demander pourquoi. Ils essayèrent tous les deux de trouver un autre travail, mais il n’y avait rien.” L’auteur parle ici d’un fléau touchant de nombreuses personnes et montre également qu’il est possible de rebondir même si le choix du père de Michael n’est pas nécessairement le meilleur pour ce petit garçon. En effet, il décide avec sa prime de licenciement et celle de sa femme de partir pour un tour du monde à la voile. Un voyage qui peut paraitre dangereux et qui lui est déconseillé par son entourage. Cependant voulant rompre la monotonie, il décide de partir tout de même pensant que pour son fils, le périple serait une expérience intéressante. Malheureusement pour Michael ce voyage prend une tournure insoupçonnable et tout bascule quand il tombe à la mer avec sa chienne.

L’histoire de Kensuké et la guerre à Nagasaki

Le japonais Kensuké a échoué sur cette île durant la Deuxième Guerre mondiale. Il est probable que sa famille soit morte lors de l’attaque nucléaire bien connue. De ce fait, il a tendance à assimiler ces faits violents et barbares à l’ensemble des hommes. Il croit qu’ils sont tous méchants et cruels et il ne veut plus avoir de contact avec eux. Il ne voulait d’ailleurs pas s’occuper de Michael, mais il finira par lui donner à manger et même il lui sauvera la vie quand il se fait mordre par une méduse. L’auteur nous montre ainsi que la cruauté des hommes peut entrainer chez certains un phénomène de rejet systématique même si les autres n’ont aucun lien avec leur histoire personnelle. Si le japonais fait promettre à l’enfant de ne rien dire, c’est parce qu’il ne veut pas renouer avec la civilisation lui préférant sa solitude, entouré d’animaux, dont les singes qu’il soigne et protège. Il finit pourtant par autoriser Michael à allumer un feu quand il voit passer un bateau. L’histoire de sa famille est directement liée aux évènements se déroulant à Nagasaki pendant la guerre.