Le petit lecteur


5 minutes de lecture - La Curée

Résumé de La Curée d'Emile Zola

Renée, Aristide et Maxime : personnages principaux de la Curée

Le résumé de La Curée d’Emile Zola débute en 1860 au Bois de Boulogne. Renée et son beau-fils, Maxime, héros de la Curée, se promènent en parlant de certaines personnes présentes, des nobles essentiellement. Ils évoquent le passage du temps et l’ennui de Renée qui n’est pas heureuse bien que comblée matériellement. Ils regagnent ensuite leur hôtel particulier, vers le parc Monceau, où le mari de Renée, Aristide Saccard, organise une soirée mondaine.

Toutes les personnalités de Paris y sont conviées. Les discussions portent sur le développement de la ville et les grands travaux qui ont débuté. Renée, ne s’intéressant qu’à Maxime, s’ennuie alors que celui-ci courtise Laure d’Aubigny. Jalouse, elle trouve refuge dans sa serre.

Le deuxième chapitre de La Curée d’Emile Zola opère un retour en arrière. L’auteur retrace l’arrivée à Paris d’Aristide Rougon. En 1852, il arrive dans la capitale avec Angèle, sa femme, et leur fille pour retrouver Eugène, son frère, qui lui propose un poste important à l’hôtel de ville. Assoiffé de richesse et de gloire, Aristide prend le patronyme de Saccard et se rapproche de Sidonie, sa Parisienne de sœur, aux multiples relations.

Cependant, les intrigues échafaudées ne lui apportent pas la richesse escomptée. A la mort de Sidonie, Aristide entend parler par Sidonie d’une jeune bourgeoise en délicate posture car enceinte en dehors des liens du mariage. Les biens et l’importante dot de Renée Béraud du Châtel attirent Aristide qui accepte de se marier avec elle. Nanti d’une nouvelle fortune, il se lance, avec succès, dans les affaires, la spéculation principalement.

Complicité entre Renée et Maxime sur fonds d’inceste et de revers de fortune

Le résumé de la Curée d’Emile Zola continue avec l’arrivé rétroactive de Maxime, fils d’Angèle et d’Aristide, pensionnaire jusqu’à ses 13 ans. Renée lui réserve un bon accueil et souhaite participer à son éducation. Le jeune homme, peu enclin aux études, préfère les mondanités et trouve sa place parmi les relations de Renée et de la vie bourgeoise. Inoccupé, il découvre les plaisirs de la chair dans les mêmes lieux et avec les mêmes femmes que son géniteur. La famille s’installe à l’hôtel Monceau. Durant un bal aux Tuileries, Renée est remarquée par l’empereur.

Le résumé de la Curée reprend lors d’une soirée mondaine à la fin de laquelle Renée et Maxime sombrent dans l’inceste. À cette période, Aristide a épuisé l’argent qui lui venait de sa femme et ignore comment sauver sa situation. Il tait son infortune et continue son train de vie dispendieux.

Larsonneau, son associé, a en sa possession des documents compromettants pour Aristide. Renée débute une relation incestueuse avec Maxime. Les deux amants s’épanouissent dans leur relation au nez et à la barbe de leur entourage.

Dans le roman d’Emile Zola, la Curée, Renée et Maxime continuent leur relation incestueuse. Paris est transformé par d’importants travaux et les deux amants aiment parcourir ses rues animées. Toutefois, Aristide souhaite reconquérir Renée en profitant des dettes de la jeune femme pour qu’elle revienne vers lui.

La jeune femme décline son aide et demande à Sidonie la somme de 50 000 francs dont elle a grandement besoin. Cependant, les arrangements de sa belle sœur ne lui convenant pas, Renée renoue avec Aristide pour solder ses dettes.

La Curée : intrigues, amours retentissantes et triomphe d’Aristide

Aristide souhaite marier Maxime à Louise qui possède une dot confortable. Cependant, Louise surprend Renée et Maxime. Ce dernier, découvrant la liaison de Renée, rompt avec elle sans lui apprendre son prochain mariage motivé par l’argent. Quand son père annonce ses retrouvailles avec Maxime, ce dernier la rejoint. Ils replongent alors à corps perdus dans leurs plaisirs interdits tandis que Saccard et Larsonneau tentent de sauver les apparences.

Le résumé de la Curée d’Emile Zola se poursuit. Durant un bal costumé à l’hôtel Monceau, un spectacle a lieu en présence du tout Paris. Renée et Maxime y incarnent des rôles très proches de la situation qu’ils vivent. Nombreux sont les intrigues et les potins. Sidonie, comme promis à son frère, tente de découvrir l’identité de l’amant de Renée. Eugène, devenu ministre, désire donner un poste d’auditeur au Conseil d’État à Maxime à l’occasion de ses noces.

Dans la suite de la Curée, Renée apprend, par pur hasard, ce projet de mariage et menace alors son amant de dévoiler à tout le monde la nature de leur relation s’il ne part pas en Amérique avec elle. Saccard, averti par sa sœur, les surprend enlacés et entre dans une grande colère.

Il quitte les lieux en compagnie de son fils. Renée, se retrouvant seule, s’interroge sérieusement sur les évènements qui ont contribué à la mettre dans une telle situation. Elle s’estime victime autant de son mari que de son amant. Les remords l’envahissent et elle essaie, en vain, de retrouver Louise afin d’empêcher ce mariage.

La résumé de la Curée d'Emile Zola s’achève avec le dernier chapitre où on voit Aristide Saccard poursuivre ses projets de fortune. Il obtient une place au sein de la commission qui a pour tâche de faire l’estimation de ses propres biens immobiliers. Il lui incombe de rédiger ce rapport et, de ce fait, obtient une fortune qui s’élève à 3 millions de francs et qui conforte sa situation financière. Renée, se retrouvant seule, s’ennuie et se met à parier.

Dans la Curée, devenu veuf, Maxime rentre d’Italie. Emplie de haine et de rancune, Renée narre à son mari la relation incestueuse qu’elle avait avec son fils pour qu’ils se fâchent de façon définitive. Maxime, habitant seul, vit de son héritage et des sommes gagnées à l’occasion de courses de chevaux.

Renée, dans un état de grande tristesse, va se promener au bois de Boulogne où elle voit Aristide et Maxime réconciliés. Le fils suit les conseils de son géniteur afin d’augmenter sa fortune. Humiliée et croulant sous les dettes, Renée se réfugie dans la maison paternelle pour trouver un relatif apaisement. La Curée se termine une année plus tard, Renée décède seule d'une méningite.