Le petit lecteur

6 minutes de lecture - La Chartreuse de Parme

Résumé de La Chartreuse de Parme

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : La Chartreuse de Parme ⚠️

Livre 1

L’action débute le 15 mai 1796 au moment où Bonaparte délivre Milan de l’occupation autrichienne. Le lieutenant Robert fait partie de cette armée française. Il dort dans le château du marquis nommé Del Dongo. Robert tombe alors amoureux de la marquise. De cette union naît un jeune garçon, Fabrice Del Dongo.

L’enfance de Fabrice est paisible. Il s’intéresse à la chasse et à la pêche. Il reçoit l’enseignement de l’abbé Blanés qui alors le curé de Grianta. L’abbé est passionné des langues latines mais surtout d’astrologie. Il transmet cette passion à Fabrice Del Dongo.

L’action se déroule désormais en 1814. Gina (la soeur de la marquise) décide de s’installer au château suite au décès de son mari. Grâce à sa joie de vivre, tout le château retrouve un climat de tranquillité. Il y fait désormais bon vivre.

Napoléon Bonaparte décide de débarquer dans le sud de la France suite à son exil sur l'île d’Elbe. C’est alors que Fabrice voit un aigle dans le ciel. Pour lui, cela ne fait aucun doute. C’est un signe ! Il veut rejoindre l’armée de l’empereur. A son arrivée en France, Fabrice est arrêté car on le confond avec un espion. Il sera aidé par une geôlière à s'évader. Il parvient à rejoindre la bataille de Waterloo.

Une fois sur place, le jeune homme fait la rencontre d’une cantinière. Il vit quelques temps chez elle. Il a pour mission d’escorter des hussards. Pour les manipuler, Fabrice leur offre de l’eau de vie. Mais le jeune homme en abuse et ne voit même pas l’empereur qui passe sous ses yeux. Son rôle est désormais d’escorter un général qui n’est autre que Robert, son véritable père.

Fabrice va vivre une expérience marquante et tuer son premier ennemi. Il est ravi de cette prouesse. La cantonnière lui conseille de fuir mais le jeune homme ne veut rien entendre et met un point d’honneur à battre tous les hussards.

Finalement, Fabrice trouve refuge ailleurs, dans une auberge. Il tombe alors amoureux de Aniken, la fille de la maison. Cette idylle n’est que de courte durée car le jeune homme décide de rentrer à Paris. En chemin, il apprend que c’est son propre frère Ascagne qui l’avait dénoncé comme espion. Il doit donc cacher sa venue à son frère. Seules sa mère et sa tante l’attendent impatiemment. Les trois personnages décident de partir à Milan et entament leur périple. En route, ils sont arrêtés par erreur. La police est, en réalité, à la recherche d’un autre général et de sa fille nommée Clélia. Pour éviter cette arrestation, la tante Gina use de ses charmes. C’est à ce moment qu’on apprend que cette dernière est amoureuse de son neveu Fabrice.

Mais, elle ne lui avoue pas et rencontre le Comte Mosca qui s'éprend d’elle. Ils décident de marier Gina avec le duc Sanseverina pour profiter de sa fortune et continuer à être amants. Le vieux Duc accepte de l'épouser en échange d’une Ambassade. Le comte l’amuse beaucoup lorsqu’il lui raconte les ragots de la Cour de Parme.

Gina rencontre alors le prince. Elle lui fait très bonne impression. Quant au comte Mosca, il devient premier Ministre et s’est promis d’aider Fabrice dans sa carrière. Il l’envoie étudier la théologie à Naples puis le fait sacrer évêque et, enfin, Archevêque de la ville de Parme.

A son retour de Parme, les sentiments entre Gina et Fabrice évoluent. Leur amour semble désormais réciproque. Cela rend jaloux le pince qui les dénonce au comte Mosca. Mais, ce dernier ne l'écoute pas. Il pense avoir bien fait car Fabrice fait la cour à une actrice nommée Marietta. Cela rend son amant furieux. La tension monte et des menaces de mort sont promulguées. Fabrice décide alors de retourner quelque temps à Grianta. Il retrouve l’abbé Blanès. L’abbé Blanès l’accueille comme son propre fils.

Fabrice retourne à Parme. Il apprend que Gina est désormais veuve et a donc hérité de toute la richesse de son mari. Il croise par hasard l’amant de Marietta qui le provoque en duel. Fabrice ressort victorieux de la bataille. Il doit prendre la fuite. Grâce au cocher de sa tante Gina, il parvient à se rendre à Ferrare en barque.

Un autre valet de Gina vient à la rencontre de Fabrice et l’informe que le duel a pris d’horribles proportions à Parme. Il est désigné comme étant le seul responsable et décrit comme un ignoble tueur. Il finit par retrouver Marietta à Boulogne. Mais, il éprouve du désir pour Fausta et ne parvient pas à se retenir de la courtiser. L’amant de Fausta le provoque en duel. Fabrice en sort une fois de plus victorieux et fuit de nouveau. Il reçoit une lettre de Gina qui lui reproche son aventure. Fabrice lui explique qu’il n’avait aucun sentiment pour la jeune femme. Gina lui pardonne.

Livre 2 La chartreuse de Parme

Un complot se trame pour que Fabrice soit condamné. Gina menace son mari de le quitter s’il ne parvient pas à arrêter les recherches. Le prince signe finalement un accord écrit qui stipule que Fabrice n’est plus recherché. Ce dernier rentre à Parme. Cependant, le Prince ne tient pas sa promesse et le fait emprisonner pour 12 ans.

Dans la forteresse, Fabrice retrouve Clélia, son amie d’enfance devenue sublime. Célia est libre et a vu vend de l’arrestation par le gardien. Fabrice tombe immédiatement sous son charme. Sa tante fait tout pour le faire libérer. Le compte de Mosca accepte finalement de l’aider. En attendant, Fabrice passe son temps à regarder par la fenêtre en espérer croiser Clélia. Il lui adresse des signes mais cette dernière fait semblant de ne pas les voir. Elle est promise au marquis Crescenzi. Mais, elle entame finalement une correspondance amoureuse avec Fabrice.

Un soir, Gina a la possibilité de faire évader Fabrice. Il refuse par amour pour Clélia car elle n’est pas au courant et la perdrait pour toujours. Clélia va voir Gina et l’informe qu’elle veut l’aider pour l'évasion. Pendant ce temps, le Prince et ses alliés cherchent à empoisonner Fabrice. Heureusement, le comte Mosca l’apprend à temps. C’est le père de Clélia, le gouverneur, qui meurt empoisonné. En proie à la culpabilité, elle épouse Crescenzi par honneur alors que Fabrice parvient enfin à s'échapper.

La liberté n’est que de courte durée car Fabrice et retrouvé puis emprisonné. Clélia est en proie aux remords. Elle apprend que de grandes menaces de mort pèsent une nouvelle fois sur Fabrice. Elle est toujours éprise de lui. Quant à Gina, elle s’enfuit avec le comte de Mosca et finit par l'épouser.

Une fois libre, des rumeurs disent que Fabrice est épris lui d’une nouvelle femme. Mais cela est faux et Fabrice apporte des certitudes de son amour à Clélia. Leur liaison est secrète et s'étend sur une période de trois ans. Sandrino, un petit garçon, naît de cette liaison passionnée. Mais, il meurt d’une grave maladie. Clélia meurt à son tour de chagrin. Un an plus tard, c’est Fabrice qui rend les armes.