Le petit lecteur


5 minutes de lecture - Hernani

Résumé de la pièce de théatre Hernani de Victor Hugo

Une rivalité animée par le désir de vengeance et la poursuite de l'être aimé

La pièce de Victor Hugo s'ouvre dans les quartiers privés de la jeune Doña Sol, situés dans le palais du duc Don Ruy Gomez de Silva. Don Carlos, roi d'Espagne et épris de la demoiselle, souhaite espionner la future entrevue entre celle-ci et l'élu de son cœur. Pour ce faire, il demande à la chaperonne présente de le dissimuler dans la pièce.

Il se retrouve donc dans une armoire, à attendre l'arrivée de ce mystérieux amant. Celui-ci arrive et s'avère être Hernani, un bandit nourrissant une haine intense pour le roi présentement caché en raison d'un conflit familial qui a traversé les générations. En effet, son père a été mis à mort par celui du souverain et il a, par le passé, fait le serment de le venger tôt ou tard.

Doña Sol se montre très compréhensive et exprime son souhait de fuir avec lui et sa bande pour l'aider à réaliser ses ambitions. Elle lui donne rendez-vous le lendemain pour qu'il vienne la chercher.

Suite à ces mots, le seigneur sort de sa cachette et menace Hernani, qui ne connaît pas encore son identité. Leur altercation est cependant interrompue par l'arrivée imminente du propriétaire des lieux, le duc Don Ruy Gomez, oncle et gardien de la jeune fille.

Tout comme les deux autres hommes, il convoite sa main en mariage. Hernani et Don Carlos font une trêve temporaire pour se sortir de cette situation délicate en prétextant être venus ensemble pour les informer du décès de l'empereur Maximilien, un des parents du roi. C'est à ce moment que le chef des bandits comprit qu'il avait à ses côtés la cible de sa rancœur et exprime son objectif principal : venger son père ; il s'agit d'une thématique que l'on retrouvera beaucoup dans ce résumé de Hernani.

Victor Hugo continue de faire évoluer l'action, cette fois-ci dans une des cours du palais. Le roi Don Carlos explique à ses courtisans que son seul intérêt est d'épouser la demoiselle et qu'il se moque du reste, y compris de son rival. Selon lui, le meilleur moyen d'accomplir son but est d'empêcher les deux amants de fuir ensemble en s'interposant directement.

Dans ce but, il va utiliser ses connaissances concernant leur projet pour tenter de piéger Doña Sol. Il décide ainsi de se rendre sous sa fenêtre à l'heure prévue et profiter de l'obscurité pour se faire passer pour Hernani et la contraindre à le suivre. Le héros éponyme de cette pièce de Victor Hugo survient néanmoins et exige de régler ce conflit par un duel, que le roi refuse en raison de leurs statuts sociaux trop éloignés.

Il enchérit en lui laissant le choix de l'assassiner, idée que le jeune homme rejette avant de le laisser partir en lui donnant son manteau pour le protéger de sa bande. Profitant de leurs quelques instants seuls, les amoureux se confient sur leur volonté d'être ensemble, avant de se séparer car l'armée du roi a été alertée de leurs actions suspectes.

Le résumé de Hernani qui se poursuit par un mariage aux multiples péripéties

Quelques temps plus tard, les préparatifs du mariage unissant Doña Sol et son oncle sont sur le point d'être terminés. Le duc Ruy Gomez jubile de pouvoir enfin concrétiser son union avec sa nièce et ce sentiment d'exaltation est encore davantage accentué par les nouvelles qui lui sont rapportées : il serait en effet fort probable que Hernani soit décédé puisqu'il est porté disparu depuis plusieurs semaines.

Néanmoins, il est vite détrompé puisque le bandit apparaît sur le pas de sa porte. Il ne le reconnaît pas immédiatement jusqu'à ce que ce dernier interrompe délibérément la cérémonie en révélant son identité. Fou de rage, le duc est cependant incapable de porter atteinte à sa vie puisque la loi de l'hospitalité ne peut être bafouée.

Il est donc contraint de s'allier avec son plus grand ennemi, de le protéger car sa tête est mise à prix par le roi et d'assister, impuissant, au rapprochement des deux amants.

Le roi Don Carlos finit par arriver dans le château et apprend que Hernani s'y trouve en toute impunité. Piégé par son incapacité à agir à cause des principes du duc, il lui lance un ultimatum : si ce dernier refuse de lui livrer le bandit, il capturera Doña Sol. Ruy Gomez ne cède pas à la pression et renforce encore davantage son pacte avec son rival en lui proposant son aide pour assassiner leur adversaire commun. Le souverain met donc ses menaces à exécution.

Révélation de l'identité du héros éponyme de la pièce de Victor Hugo

L'action décrite par le résumé de Hernani fait un bond spatiotemporel puisqu'elle prend place dans les caveaux d'Aix-la-Chapelle, deux mois après l'acte précédent. Don Carlos est dans l'attente du verdict concernant son élection au titre d'empereur. Il pense également avoir pu échapper aux sombres manigances de ses deux ennemis. Cependant, ceux-ci sont aussi présents et ont fédéré avec eux une conjuration, c’est-à-dire un groupe d'opposants.

Tous deux désireux de se venger, ils se disputent pour savoir qui aura l'honneur de tuer le roi, ce qui laisse assez de temps à leur cible pour prendre connaissance de leur plan et de se faire protéger par des officiers. En dernier recours, pour pouvoir être autorisé à défier le tout nouvel empereur en duel, Hernani révèle sa véritable identité. Il se nomme Jean D'Aragon et fait partie de la noblesse.

Cet aveu n'empêche pas Don Carlos de juger les conjurés pour leurs méfaits, du moins jusqu'à ce que Doña Sol le fasse changer d'avis en lui priant d'être miséricordieux. Souhaitant être miséricordieux pour ouvrir son règne, il ne retient aucune charge et autorise les deux amants à se marier.

La pièce de Victor Hugo se termine tragiquement puisque Ruy Gomez vient régler son compte avec Jean D'Aragon durant leurs noces et l'accuse d'avoir rompu délibérément leur pacte. Il lui propose deux façons de mourir : Hernani choisit le poison.

Désespérée en comprenant que son mari compte accepter honorablement les conséquences de la rupture de leur alliance, elle boit la moitié de la fiole pour pouvoir mettre fin à ses jours en même temps que lui. Le vieux duc se suicide en voyant celle qu'il aime mourir. C'est ainsi que se conclut ce résumé de Hernani.