Le petit lecteur

12 minutes de lecture - Hamlet

Résumé détaillé de Hamlet

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Hamlet ⚠️

La Tragique Histoire d’Hamlet, prince de Danemark

Présentation des personnages :

CLAUDIUS, roi de Danemark : Actuel roi du Danemark, il est marié avec la veuve de son frère, roi défunt de Danemark.

HAMLET, fils du précédent roi, neveu du roi actuel. Il est étudiant et le spectre de son père vient lui enjoindre d’assassiner son oncle pour venger son meurtre.

POLONIUS, chambellan du roi de Danemark. Il est conseillé du royaume de Danemark, il est également le père de Laërte, son fils, et d’Ophélie, sa fille qui est amoureuse d’Hamlet. Un amour qui est réciproque.

HORATIO, ami d Hamlet. Il n’est lui pas impliqué dans les intrigues de la cour, il est la mémoire vivante de la tragédie qui va se nouer sous ses yeux. Il s’en fera l'écho auprès du futur roi de Danemark.

LAERTES, fils de Polonius. Il part étudier en France et fomentera avec le roi Claudius pour assassiner Hamlet qu’il jugera responsable de la mort de son père et de sa sœur.

VOLTIMAND, courtisan.

CORNÉLIUS, courtisan .

ROSENCRANTZ, courtisan. Ami d’Hamlet, il va le trahir et va être chargé par le roi de l’emmener en Angleterre et de donner au roi une lettre lui enjoignant de tuer Hamlet. Mais le Prince découvrira la supercherie.

GUILDENSTERN, courtisan. Ami d’Hamlet, il sera lui aussi chargé d’accompagner Hamlet en Angleterre avant que celui-ci n’arrive à s'échapper.

OSRIC, courtisan.

UN GENTILHOMME.

UN PRETRE.

MARCELLUS, officier.

BERNARDO, officier.

FRANCISCO, soldat.

REYNALDO, serviteur de Polonius.

COMEDIENS.

DEUX PAYSANS, fossoyeurs.

FORTINBRAS, prince de Norvège. Fils du roi tué par le père d’Hamlet sur le champ de bataille, le prince préparera une vengeance avant de devenir Roi du Danemark après la mort du Roi et du Prince de ce royaume.

UN CAPITAINE.

AMBASSADEURS ANGLAIS.

GERTRUDE, reine de Danemark et mère d’Hamlet. Elle est la veuve du roi défunt et va se remarier rapidement avec le frère de celui-ci, Claudius.

OPHELIE, fille de Polonius. Elle est la soeur de Laërte et a une relation amoureuses avec Hamlet. Mais après la mort de son père par Hamlet, elle va devenir folle et se suicidera en se noyant.

LE SPECTRE DU PÈRE D’HAMLET.

Resumé détaillé d’Hamlet :

Acte I

Scène I - Une plate-forme devant le château.

Par une froide nuit d’hiver, les soldats en faction devant le château du roi de Danemark, à Elseneur, découvrent le spectre de l’ancien roi du royaume qui hante la demeure.

Horratio, qui est également présent lors de la scène et qui est un ami du fils du défunt roi, raconte aux soldats qu’une guerre prochaine risque d’avoir lieu contre Fortinbras, neveu du roi de Norvège.

Car le roi défunt a auparavant vaincu Fortinbras et a réussi grâce à un pacte de récupérer toutes le terres du roi de Norvège, après la mort du roi d’Elseneur, le neveu du roi de Norvège entend bien reconquérir son domaine et rassemble des troupes aux frontières pour se préparer à l’invasion.

Les trois compères pensent que le spectre de l’ancien roi est venu les prévenir de la menace imminente, l’ami d’Hamlet décide après sa garde de prévenir en personne son ami du présage.

Scène II - Salle d'État dans le château.

L’oncle du jeune prince Hamlet espère, grâce à l’envoi d’ambassadeurs auprès du roi de Norvège, éviter la guerre que prépare son neveu Fortinbras contre le royaume d’Hamlet.

Le seigneur danois Polonius, qui est un conseiller du royaume, demande que son fils Laërtes puisse aller en France pour effectuer ses études. Le roi lui accorde cette faveur.

La reine Gertrude, qui est la maman d’Hamlet, et l’ancienne épouse du roi, s’est remariée avec l’oncle du jeune prince et demande à son fils Hamlet celui-ci est plongé dans un tel mutisme. Son oncle, qui est désormais le roi, lui demande de ne plus regretter son défunt père et lui refuse le droit d’aller étudier à Wittenberg.

Le Prince s’indigne que sa mère se soit remariée en un mois avec le frère de son père défunt, un père pour qui Hamlet avait beaucoup d’affections.

Le Prince s’indigne que sa mère se soit remariée en un mois avec le frère de son père défunt, un père pour qui Hamlet avait beaucoup d’affections.

Horatio en profite pour révéler au Prince l’apparition de son père défunt lors de sa garde. Hamlet veut le voir de ses propres yeux et va monter la garde avec les soldats la nuit prochaine.

Scène III - Une chambre dans la maison de Polonius.

Laërte qui est sur le départ pour aller étudier en France, prévient sa sœur Ophélie dont Hamlet semble amoureux, de se méfier de lui qu’il juge comme fou.

Polonius, le père de Laërte et d’Ophélie, fait également de même et lui adresse les mêmes exhortations que son frère.

Scène IV - La plate-forme sur le château.

Minuit sonne sur les remparts du château, Hamlet a honoré son souhait de monter la garde pour apercevoir l’ombre de son défunt père.

Horatio et Marcellus (un garde) sont avec Hamlet lorsqu’ils aperçoivent tous les trois de spectre de l’ancien roi.

Le spectre fait signe à Hamlet de le suivre seul, ce qu’il fait.Horatio et Marcellus (un garde) sont avec Hamlet lorsqu’ils aperçoivent tous les trois de spectre de l’ancien roi.

Scène V - Une autre partie de la plate-forme.

L’ombre de son père apprend à Hamlet que son oncle, le frère de son père, l’a tué en lui versant du poison dans son oreille lors de son sommeil après avoir commis l’adultère avec sa mère.

Le spectre demande donc à Hamlet de le venger, mais d'épargner la reine-mère, avant de disparaitre.

Hamlet sort et Horatio et Marcellus lui demandent ce qui s’est dit, ce que Hamlet refuse évidemment, mais il leur demande de jurer de ne rien dire de tout ce qu’ils ont vu. Hamlet veut également se faire passer pour fou et prévient les deux compères de son stratagème naissant sans rien leur révéler du secret du fantôme.

Acte II

Scène I - Une chambre dans la maison de Polonius.

Le conseiller Polonius envoie un gentilhomme en France pour surveiller la conduite de son fils qui semble à désirer.

Sa fille Ophélie lui raconte une entrevue qu’elle a eue avec Hamlet qui lui semblait agir comme un fou. Polonius pense que le délire du jeune Prince est dû à l’amour qu’il porte à Ophélie, sa fille. Il décide d’aller prévenir le roi Claudius, l’oncle d’Hamlet, des symptômes dont le jeune Prince semble souffrir.

Scène II - Une salle dans le château

Les ambassadeurs du roi partirent plus tôt pour prévenir le roi de Norvège des agissements de son neveu sont revenus. Ils annoncent que Fortinbras ne prépare plus l’invasion, mais a décidé d’attaquer la Pologne voisine, il demande à ce titre l’autorisation à Claudius de traverser le Danemark pour se rendre en Pologne. Le roi de Danemark accepte cette requête.

Polonius parle au roi et à la reine des doutes qu’il a envers Hamlet et sa santé mentale, il attribue la tristesse du Prince à l’amour qu’il porte à sa fille, Ophélie qui aurait repoussé les avances d’Hamlet.

Ils décident d’amener Hamlet et Polonius commence à discuter avec le jeune Prince, ce qui vient confirmer les soupçons de folie d’Hamlet.

Entre dans la pièce une troupe de théâtre qu’Hamlet a rencontré plus tôt et qu’il désire voir jouer. Le Prince demande à cette troupe de jouer le lendemain la pièce du meurtre de Gonzague.

Mais Hamlet va y insérer une tirade qu’il aura écrit lui-même, il espère ainsi avouer son oncle, le roi, à avouer le meurtre de son défunt père.

Acte III

Scène I - Une autre salle dans le château.

Polonius met en scène un piège pour montrer au roi l'étendue de la folie d’Hamlet.

Ophélie arrive donc devant Hamlet, le roi observe secrètement la scène. Hamlet arrive et lance une tirade “To be or not to be”, mais il se croit seul, et lorsqu’il s’aperçoit de la présence d’Ophélie, il lui dit des absurdités.

Le roi Claudius commence à croire que son neveu a perdu la raison, il décide de l’envoyer en Angleterre se faire soigner, mais Polonius lui demande d’attendre que la reine l’ait vue avant de prendre une décision à ce sujet.

Scène II - La grande salle du château.

Hamlet donne des conseils aux comédiens qui s’apprêtent à jouer devant le roi et la reine. Le Prince demande à son ami Horacio de bien regarder la réaction du roi lors de la représentation de la pièce et lui raconte l'épreuve qu’il va tenter, Hamlet lui exprime sa profonde amitié.

La représentation qui raconte l’histoire d’un meurtre à Vienne commence, un roi se faisant empoisonner par son neveu. Mais Claudius fait interrompre la pièce et sort de la salle avec la reine, comme frappé de terreur. Polonius demande à Hamlet d’aller voir la reine, sa mère.

Scène III - Une chambre dans le château.

Claudius décide d’envoyer, sous la direction de deux de ses amis, Hamlet en Angleterre.

De son côté, Polonius va se cacher dans la pièce dans laquelle va avoir lieu la confrontation d’Hamlet avec sa mère.

Le roi, resté seul, exprime ses regrets vis-à-vis de la mort de son frère et enjoint le ciel de lui pardonner cet acte. Hamlet le surprend, mais décide de se venger plus tard.

Scène IV - La chambre de la Reine.

Hamlet arrive, la reine est déjà présente dans la pièce. Le Prince exprime son amertume envers sa mère, il se montre rude avec elle. Mais Polonius appelle à l’aide derrière une tapisserie où il se cachait.

Hamlet pensant que c'était le roi Claudius, tue de son épée sans voir qui était réellement derrière la tapisserie. Polonius meurt donc de l'épée d’Hamlet.

Hamlet accable sa mère d’avoir tué son mari, son père. La reine supplie son fils de l'épargner quand le fantôme du défunt roi apparaît, seul Hamlet le voit.

Le spectre demande à Hamlet d'être moins dur avec sa mère, le Prince lui demande ironiquement de dire à Claudius que sa folie feinte n'était qu’un leurre. La reine jure ne rien révéler de la situation, mais Hamlet part avec le corps de Polonius après lui avoir révélé du plan macabre qu’a conçu son oncle pour le faire tuer en Angleterre.

Acte IV

Scène I - La salle d'État dans le château.

La reine raconte à son mari le meurtre de Polonius par Hamlet, mais sans lui raconter la vérité sur sa folie présumée. Le roi envoie des hommes se saisir du cadavre de son conseiller mort.

Scène II - Un appartement dans le château.

Les deux compères du roi viennent chercher le corps auprès d’Hamlet, mais le Prince leur demande de l’emmener auprès du roi.

Scène III - La salle d'État dans le château

Hamlet est emmené auprès du roi, mais sans avoir fourni le corps de Polonius. Hamlet finit par leur indiquer ou est le corps, et fait sembler d’acquiescer l’idée d’aller en Angleterre.

Le roi, seul, évoque les requêtes qu’il a commandées auprès du roi d’Angleterre pour faire tuer son neveu Hamlet.

Scène IV - Une plaine en Danemark.

Hamlet est amené à rencontrer Fortinbras qui s’apprête à partir pour la Pologne avec son armée, le jeune Prince médite sur l’utilité de la guerre.

Scène V - La salle d’armes dans le château.

Le roi, la reine, et la fille de Polonius, Ophélie dialoguent, mais cette dernière semble être devenue folle depuis la mort de son père. Laërte, qui accuse Claudius de la mort de son père, veut renverser le roi en s’appuyant sur la contestation de son peuple à son égard.

Mais le roi Claudius arrive à convaincre Laërte de tuer le véritable responsable, Hamlet.

Scène VI - Une chambre chez Horatio.

Horatio recoit une lettre d’Hamlet qui lui demande de venir le retrouver.

Scène VII - Dans le château.

Claudius reçoit des lettres d’Hamlet. Celle qui lui est destinée annonce au roi son retour dans le royaume. Hamlet ayant pu s’enfuir du convoi après l’attaque de pirates qui l’emmenait en bateau en Angleterre.

Le roi prépare avec Laërte un complot pour faire tuer Hamlet lors d’un tournoi d’escrime dans lequel l'épée de Laërte serait empoisonnée.

La reine vient annoncer la mort d’Ophélie qui s’est noyée par folie.

Acte V

Scène I - Un cimetière.

Hamlet et Horacio apparaissent dans le cimetière dans lequel Ophélie va être enterrée.

Hamlet s’entretient alors avec l’un des deux fossoyeurs qui creusent la tombe de la jeune fille.

La cérémonie des obsèques a lieu, et alors que Laërte se jette de dépit sur le corps de sa sœur, Hamlet le rejoint dans le trou et les deux se battent avant d'être séparés.

Scène II - Une salle, dans le château.

Hamlet raconte à Horacio comment il a découvert le projet de son oncle de le faire assassiner en Angleterre. Il lui confie avoir réécrit les lettres pour que ce soit les deux gentilshommes du roi qui l’accompagnaient qui devait finalement être assassinés.

Un seigneur vient le trouver de la part du roi, celui-ci lui demande à Hamlet un combat avec Laërte, le Prince accepte.

Alors que toute la cour est présente pour se combat, l’armée de Fortinbras se rapproche d’Esleneur.

Laërte blesse Hamlet avec la lame de son épée qui est empoisonnée. Mais lors d’une seconde passe, les épées sont échangées et Hamlet blesse Laërte à son tour, mais avec l'épée empoisonnée.

La reine, qui est présente, demande à boire, mais on lui apporte accidentellement le vin qui était destiné à son fils que le roi avait fait empoisonner aussi par précaution.

La reine meurt donc, et les deux assaillants commencent à ressentir les effets du poison sur eux.

Hamlet décide alors de se jeter droit sur le roi et de le tuer avant de mourir à son tour…

Pendant cette tuerie, Fortinbras arrive avec toute son armée, et se voit désigner nouveau souverain du royaume de Danemark par Hamlet lors d’un de ses derniers soupirs. Horacio raconte alors à Fortinbras les événements et le nouveau souverain ordonne donc de célébrer avec magnificence les funérailles d’Hamlet.

Conclusion de Hamlet :

Cette œuvre de William Shakespeare est sans doute l’une de ses plus célèbres pièces de théâtre.

“La Tragique Histoire d’Hamlet, prince de Danemark” (Ou, en anglais : The Tragical History of Hamlet, Prince of Denmark) est une œuvre tragique dont la date exacte de la composition par l’auteur n’a jamais été clairement identifiée, les premières représentations ont eu lieu vers 1598 et 1601, mais l'œuvre finale n’a été publiée qu’en 1601.

Il a existé deux versions d’Hamlet, William Shakespeare ayant à plusieurs reprises refait cette œuvre majeure, la première version a été écrite alors qu’il n'était qu’un jeune homme de 21 ans. Il lui a fallu ensuite 15 ans pour aboutir à l'œuvre finale que l’on connaît d’Hamlet.

C’est ainsi qu’en 1601, on découvrit les écrits de la pièce de théâtre, longue de 171 pages, la tirade la plus célèbre de la littérature anglaise restera celle d’Hamlet et son “to be or not to be”.

Et malgré les critiques nombreuses sur ce chef-d'œuvre, Hamlet reste l'œuvre majeure de William Shakespeare et est encore de nos jours souvent réinterprété par les plus grands metteurs en scène, la pièce trouvant encore un écho important avec les travers de notre époque.