Le petit lecteur

4 minutes de lecture - Les liaisons dangereuses

Résumé de Les liaisons dangereuses

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Les liaisons dangereuses ⚠️

Le roman épistolaire de Choderlos de Laclos dépeint au travers de 170 lettres la corruption morale et la décadence de l’aristocratie à la fin du 18ème siècle, dans la France pré-révolutionnaire.

La marquise de Merteuil a un compte à régler avec le comte de Gercourt, qui l’a abandonnée pour une autre femme. Elle cherche un moyen de l’humilier. Le comte s’apprête à épouser la jeune Cécile de Volanges, dont la mère vient tout juste de la faire sortir du couvent. Si Cécile pouvait être déshonorée avant le mariage ! La marquise de Merteuil élabore alors un plan machiavélique pour assouvir sa vengeance. A cette fin, elle sollicite l’aide d’un de ses amis, le vicomte de Valmont, dont le passe-temps célèbre consiste à multiplier les conquêtes.

Mais de Valmont est déterminé à séduire la vertueuse Madame de Tourvel, connue pour sa piété et la fidélité conjugale, alors que Monsieur de Tourvel, magistrat, est absent pour les besoins d’une affaire judiciaire. Le vicomte de Valmont a trouvé en Madame de Tourvel le défi ultime, qui lui apporterait un trophée unique pour compléter sa liste déjà longue.

Madame de Merteuil devient la confidente de Cécile et encourage son amour pour son professeur de musique le chevalier Danceny. Merteuil et Valmont font mine de vouloir aider les amants afin de gagner leur confiance, et pouvoir les utiliser plus tard à leurs propres fins.

Merteuil suggère au vicomte de séduire Cécile afin d’obtenir sa revanche sur le futur mari de celle-ci. Valmont refuse, trouvant la tâche trop facile, et préférant se consacrer à séduire Mme de Tourvel. Madame de Merteuil promet à Valmont de passer une nuit avec lui s’il réussit à séduire Madame de Tourvel et à lui en fournir la preuve écrite.

Le vicomte de Valmont s’attend à un succès rapide, mais séduire sa victime ne s’avère pas aussi facile qu’avec ses autres conquêtes. Mais il découvre que la Madame de Volanges a écrit à Madame de Tourvel au sujet de sa mauvaise réputation. C’est alors que Valmont se décide à aider la marquise et de séduire Cécile de Volanges.

Madame de Merteuil révèle à Madame de Volanges la correspondance secrète de Danceny et de sa fille. Madame de Volanges, voulant s’assurer que le mariage prévu avec le comte de Gercourt aura bien lieu, ferme alors sa porte à Danceny et emmène Cécile chez Madame de Rosemonde. C’est l’occasion qu’attendait Valmont pour les suivre et devenir l’intermédiaire entre les deux amoureux. Danceny demande à Cécile de donner la clé de sa chambre à Valmont afin que celui-ci puisse y entrer en toute discrétion. C’est ainsi que, le soir même, Valmont fait la conquête de Cécile.

De son côté, Madame de Tourvel, qui est sur le point de succomber, prend la fuite. Elle est en proie aux pires tourments et s’interdit de lire les lettres que Valmont lui envoie. Pour la reconquérir, il obtient un rendez-vous avec elle par l’intermédiaire de son confesseur. Une fois devant elle, il adopte le rôle du libertin repenti sur le point de se convertir.

La marquise de Merteuil prend Danceny pour amant, au grand dam de Valmont qui tente de rapprocher Cécile de celui-ci. La tension entre les deux libertins ne cesse de croitre.

Valmont annonce triomphalement à la Madame de Merteuil sa victoire sur Madame de Tourvel, mais la marquise, se doutant qu’il est épris de sa victime, refuse d’honorer sa promesse tant qu’il n’a pas rompu. Ainsi, de passionnément amoureuse, Madame de Tourvel est plongée dans le plus noir désespoir lorsqu’elle reçoit de son amant une lettre de rupture écrite par la marquise.

Merteuil révèle à Danceny que Valmont a séduit Cécile. Danceny et Valmont se battent en duel, et Valmont est mortellement blessé. Avant de mourir, il se réconcilie avec Danceny, lui donnant des lettres prouvant l’implication de Madame de Merteuil. Ces lettres sont suffisantes pour ruiner sa réputation et elle s’enfuit à la campagne, où elle contracte la variole . Son visage est marqué de façon permanente et elle est rendue aveugle d’un œil, si bien qu’elle perd son plus grand atout: sa beauté. Mais les innocents souffrent bien plus de ses manoeuvres: apprenant la mort de Valmont, Madame de Tourvel succombe à une fièvre et meurt, tandis que Cécile retourne au couvent.