Le petit lecteur

4 minutes de lecture - Le mariage de Figaro

Résumé du Mariage de Figaro

⚠️ Lire le livre : Le mariage de Figaro ⚠️

Le déroulement par acte de la pièce “Le mariage de Figaro”

Comme dans les comédies l’acte I présente la situation, l’acte II et III racontent l’action et l’acte IV et V permettent l’issu de l’action annoncée au début.

Acte I

La folle journée est le jour des noces de Suzanne et de Figaro. En grande conversation au sujet de projet comme des jeunes mariés peuvent le faire, Suzanne annonce à son futur époux que le Comte lui montre un intérêt particulier. Il est adepte et pratiquant du droit de cuissage et il espère bien le faire valoir auprès de la première domestique de sa femme. Figaro comprends alors, pourquoi le Comte tenait tellement à l’envoyer à Londres. Le Comte chercherait donc à ce que ce mariage n’est pas lieu?

Il n’est malheureusement pas le seul. Marceline est amoureuse de Figaro depuis longtemps. Elle cherche à s’attirer le soutien de Bertholo pour que la cérémonie soit annulée. Elle veut montrer à Figaro que Suzanne ne peut refuser la proposition du Comte. Suzanne n’hésite jamais à se moquer de Marceline et du fait que Figaro ne peut pas être amoureux d’elle, au vu de son grand âge.

Chérubin est amoureux de la Comtesse qui ne le voit pas. Il se fait aidé par Suzanne mais ils ne parviennent jamais à leur fin. Le Comte les surprend alors que Chérubin est caché. Il croit en un rendez-vous soupçonnable. Il propose à Suzanne de l’argent pour obtenir un moment de galanterie.

Acte II

Figaro est tout aussi décidé à célébrer ses noces. Dans le même temps Suzanne tente de transmettre à la Comtesse les intentions amoureuses de Chérubin. Figaro a donc l’idée de faire parvenir un billet au Comte pour qu’il surprenne ce soir son épouse en compagnie d’un galant qui ne serait en fait que Chérubin. Dans le but que la supercherie se mette en place, les personnages se déguisent en femme ou en officier. Ils sautent par les fenêtres. Ils se cachent. Ils écoutent aux portes.

Acte III

Après avoir été pris dans un piège où la Comtesse comprend qu’il était prêt à se rendre à un rendez-vous avec Suzanne, le Comte passe sa colère sur Figaro et il envoie Bazile chercher les gens de justice au village. On aménage la salle du “trône” en salle d’audience. Il comprend que le mariage aura bien lieu comme convenu. Soudain, Suzanne retourne la situation en lui donnant rendez-vous. Elle cherche à éloigner Marceline définitivement. Mais elle parle trop et le Comte découvre ses intentions. Il décide de se venger en condamnant Figaro à payer ou à épouser Marceline. Figaro dévoile ses nobles origines pour échapper aux décisions cruelles du Comte. Il avoue que Marceline est sa mère naturelle et que Bertholo, son père, refuse de l'épouser depuis toujours. Figaro arrive à faire fuir les doutes chez Suzanne bien qu’elle pouvait payer l’argent demandé aidée par la Comtesse.

Acte IV

Le mariage entre Suzanne et Figaro redevient d’actualité même si la Comtesse cherche à prouver la mauvaise conduite de son mari auprès des domestiques notamment vis à vis de Fanchette que Chérubin aime malgré tout.

Acte V

Le piège tendu au Comte par la Comtesse, Figaro et Suzanne le ridiculise grâce à un faux rendez-vous galant avec Fanchette. La situation pousse le Comte à se faire pardonner de son épouse devant tout le village. Bien que Bazile aide le Comte à faire des avances à Suzanne jusqu’au bout, le mariage a bien lieu avec le consentement de toute la population.

Cette comédie de l’amuseur de la cour de Louis XVI, Beaumarchais, est devenu un classique par l’excellence de l’utilisation des techniques de la comédie et par sa critique virulente mais réelle de la noblesse de l'époque. Les critiques viennent directement des roturiers à une époque où l’organisation de la société française et ses codes changent en remettant en questions les privilèges de l’aristocratie.