Le petit lecteur


5 minutes de lecture - Le Comte de Monte-Cristo

Résumé du Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas

Le résumé de Le Comte de Monte-Cristo : l’histoire d’une vie sous le signe de la vengeance, vue par Alexandre Dumas

Le Comte de Monte-Cristo : une genèse à l’air du grand large

Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, c’est le récit d’Edmond Dantès, un officier âgé de dix-neuf ans, occupant le poste de second sur le navire Le Pharaon. Tout commence le 24 février 1815, alors que le bâtiment du bienveillant armateur Morrel arrive au port de Marseille. Parce qu’il débarque au terme d’un long voyage, durant lequel le capitaine Leclère décède des suites d’une fièvre cérébrale, Edmond Dantès est accueilli sous les acclamations de la foule.

Pour le récompenser de sa bravoure, Morrel lui fait la promesse de le nommer capitaine, ce qui ne manque pas de porter le jeune marin aux nues. Edmond Dantès voit dans cette promotion l’opportunité inespérée de secourir financièrement son père. Il caresse également le rêve de demander en mariage sa bien-aimée catalane Mercédès, avec laquelle il est déjà fiancé.

Si les premières pages du roman Le Comte de Monte-Cristo décrivent la liesse qui entoure l’arrivée du héros d’un jour, ce bonheur n’est pas perçu sans une pointe de jalousie. Celle-ci se personnalise sous les traits du comptable du bateau, un dénommé Danglars. Ce dernier cultive en effet depuis longtemps l’ambition secrète d’accéder au titre de capitaine du Pharaon. Cette jalousie est également nourrie par Fernand Mondego. Ce pêcheur, follement épris par Mercédès, souffre intérieurement que ses avances puissent laisser la superbe femme indifférente.

Le résumé de Le Comte de Monte-Cristo : quand la trahison succède à la convoitise…

Danglars et Fernand Mondego se liguent aussitôt contre Dantès, afin de l’évincer de la scène. Ils reçoivent le soutien de Caderousse, un voisin et ami d’Edmond, que le manque de courage conduit à dénoncer injustement. Lors d’une escale à l’île d’Elbe, dans le but de satisfaire une demande du capitaine Leclère sur le point de mourir, ces conspirateurs vont tenter de le faire passer pour un dangereux bonapartiste.

Il leur suffira de glisser une lettre compromettante dans le costume du jeune marin, pour ternir sa réputation. Le pli en question est adressé à Nortier de Villefort, le père bonapartiste du substitut du procureur du roi à Marseille, Gérard de Villefort. Arrêté le jour de son mariage, Edmond Dantès est interrogé. Bien que de Villefort soit convaincu de son innocence, il le condamne au cachot et le fait prisonnier d’état au Château d’If.

Le résumé de Le Comte de Monte-Cristo se poursuit par le désespoir du héros d’Alexandre Dumas, qui se serait donné la mort s’il n’avait pas fait la connaissance de l’abbé Faria. Cet autre détenu, en voulant s’évader, a creusé un tunnel débouchant dans la cellule de Dantès. Une grande complicité naît immédiatement entre les deux hommes, d’autant que l’abbé Faria devine le complot dont Dantès est la victime. Le prêtre révèle à son nouvel ami qu’il est l’héritier de l’immense fortune des Borgia, cachée dans l’Île de Monte Cristo, et parvient à lui léguer ce trésor juste avant de mourir. Dantès se glisse dans le linceul du défunt, destiné à être jeté à la mer.

Quand Edmond Dantès devient Le Comte de Monte-Cristo et l’abbé Busoni…

Dantès fait son retour à Marseille, le caractère endurci par ses quatorze années passées en captivité, et les poches pleines d’or. La vie a suivi son cours en son absence. Son père est mort de faim tandis que Mercédès, qui croyait son amant décédé, a épousé Fernand Mondego, devenu comte de Morcerf. Le résumé de Le Comte de Monte-Cristo prend la forme d’une succession d’événements, qui permet à Alexandre Dumas de montrer la mise au point d’un scénario digne d’un grand stratège, pour une vengeance imparable.

Après avoir mené sa propre enquête et s’être assuré de l’exactitude des révélations de l’abbé Faria, Dantès décide de passer à l’action. Le résumé de Le Comte de Monte-Cristo, c’est donc aussi la vie d’un homme trahi et blessé. Pour se reconstruire et obtenir réparation du mal qu’on lui a fait subir, il n’hésite pas à effacer sa véritable identité, en se cachant derrière différentes personnalités….

Le Comte de Monte-Cristo est un Edmond Dantès transformé physiquement. Son objectif est de suivre la piste de ses ennemis, de déceler leurs points faibles et de se venger de chacun d’eux. Le Comte de Monte-Cristo présente la stature d’un homme charismatique et fortuné, qui intrigue autant qu’il fascine. Il apparaît d’abord à Rome. Il y fait la connaissance d’Albert de Mortcerf, le fils de Fernand et de Mercédès, ainsi que du baron Franz d’Épinay, son meilleur ami.

Il déménage ensuite à Paris. Le résumé de Le Comte de Monte-Cristo de cette partie de sa vie est complexe, autant que le personnage d’Alexandre Dumas se veut énigmatique et changeant. S’il sait se faire apprécier de tous, c’est pour mieux parvenir à ses fins. Toutefois, aussi déterminé soit-il, il planifie sa vengeance d’une main de maître, provoque le destin et met ses ennemis dans la difficulté, mais ne porte le coup de grâce.

Le Comte de Monte-Cristo n’est pas le seul « remplaçant » d’Edmond Dantès. Cette troisième identité mystérieuse est celle de l’abbé Busoni, dont le but est d’obtenir un maximum d’informations. Chose qu’il parvient admirablement à faire, en abusant notamment de la crédulité de Caderousse. C’est d’ailleurs principalement par ce biais qu’il commence son long chemin vers la vengeance, qui occupera une grande partie du roman d’Alexandre Dumas.

Comme guidé par la volonté de Dieu, le Comte de Monte-Cristo fait la justice et la loi autour de lui. Il réussit à se venger de tous, sans pour autant savourer son succès. Bien que Mercédès lui avoue avoir compris qui il est, cet amour n’a plus d’espoir. À la fin du roman, il laisse une dernière lettre à l’attention de Maximilien Morrel et monte dans une embarcation qui l’éloigne de tous. Ce qu’il fera du reste de sa vie ? Personne ne peut le dire.