À la fois fascinant et surprenant, Les Faux Monnayeurs est un roman d’André Gide qui raconte une histoire assez unique en son genre. Il s’agit de l’histoire des trois personnages clés du roman : deux lycéens et un oncle romancier. Publié en 1925, ce livre est un roman de la maturité de l’écrivain André Gide. L’histoire développée dans Les Faux Monnayeurs concerne des notions d’amour et d’amitié unissant les trois personnages clés. Voici un résumé de Les Faux Monnayeurs avec les principaux thèmes traités par l’auteur.

Résumé de la première partie de Les Faux Monnayeurs

Dans la première partie du résumé de Les Faux Monnayeurs, nous pouvons parler de six points importants du livre d’André Gide.

La crise de Bernard, cet enfant bâtard

Ici, il n’y a encore rien de tragique dans l’histoire. Bernard découvre qu’il est le fruit d’un accident de jeunesse de sa mère et non le véritable fils d’Alberic Profitendieu, celui qu’il appelle son père. Face à la découverte de cette nouvelle, Bernard prend la décision de s’enfuir de son foyer avec une lettre d’explication qu’il laisse à ses parents. Il se rend chez Olivier Molinier, son ami pour lui demander de l’héberger le temps d’une nuit.

Une crise de conscience de Vincent

D’un autre côté, il y a Vincent, un des personnages principaux des Faux Monnayeurs, le frère aîné d’Olivier l’ami de Bernard. Vincent accepte d’héberger le compte de Passavant pour qu’il puisse gagner de l’argent et aider une jeune femme mariée enceinte de lui. Responsable de cette femme, Vincent recherche des moyens de lui venir en aide, mais finit par rester avec une autre personne en l’abandonnant à son sort.

Les retrouvailles dans le résumé de Les Faux Monnayeurs

La mère d’Olivier a un demi-frère romancier qu’il décide de voir son neveu. À sa main, il y a une lettre, celle de Laura, la jeune femme que Vincent a mise enceinte et qui lui demande son aide. Olivier se trouve à la gare pour attendre son oncle. Les deux sont heureux de se retrouver, mais laissent la place à l’agacement et à la gêne. De plus, Édouard, l’oncle d’Olivier fait tomber la lettre de Laura que Bernard a pris la peine de récupérer.

La réaction de Bernard dans le livre d’André Gide

En lisant la lettre de Laura, Bernard se met en rue et décide de sauver la jeune femme avec l’argent qu’il a trouvé dans le portefeuille d’Édouard. Il décide de se rendre à l’hôtel où est logée la jeune femme. À son arrivée, Bernard se présente comme étant un ami du frère de Vincent. À cet instant précis, Édouard fait éruption. L’oncle d’Olivier engage à son tour un jeune homme pour jouer le rôle d’assistant et s’occupe du voyage de Laura jusqu’en Suisse.

L’offre douteuse du comte Robert de Passavant dans le résumé de Les Faux Monnayeurs

Avec les nombreux évènements qui se sont déroulés entre l’oncle d’Olivier et son ami, il décide de rendre visite au comte Robert de Passavant par pure vengeance. Il faut noter que ce comte a des penchants homosexuels et se sent attiré par le jeune Olivier depuis un certain temps. Le comte propose alors l’offre de rédacteur en chef à Olivier qui prend cela de manière douteuse.

La partie 2 du résumé

Les Faux Monnayeurs compte d’autres parties importantes. Nous allons voir la deuxième partie du livre d’André Gide.

La lettre de Bernard

Comme nous l’avons vu dans la partie 1, Bernard, l’oncle d’Olivier a entamé un voyage en Suisse avec Laura et Édouard. Dans une lettre adressée à Olivier, Bernard raconte ses différentes aventures et ne lui cache pas ses sentiments pour Laura. Pourtant, la jeune femme n’éprouve pas les mêmes sentiments et décide par la suite de retourner auprès de Felix son mari, un évènement marquant dans Les Faux Monnayeurs.

La réponse d’Olivier face à cette lettre

Pour continuer le résumé des Faux Monnayeurs d’André Gide… En recevant et le lisant la lettre de Bernard, Olivier est directement gagné par la rage et la jalousie. En effet, le jeune homme ressent un sentiment de trahison d’avoir été évincé par son amie Bernard ainsi que son oncle. À son tour, il raconte le voyage fait avec le comte Robert et son poste de rédacteur en chef. Olivier ne manque pas de créer d’autres anecdotes dans sa lettre, car il est guidé par le dépit et la colère.

Olivier a bien réussi son coup avec la lettre puisqu’Édouard et Bernard se sont pris d’une crise de rage et surtout d’une envie meurtrière en la lisant. Les deux connaissent parfaitement les intentions du comte qui est une personne malhonnête.

Les retrouvailles entre Olivier et Bernard, un fait raconté par André Gide dans son livre

Avec les deux lettres qu’ils se sont envoyées dans Les Faux Monnayeurs, Olivier et Bernard vivent des retrouvailles assez tendues. Bernard déteste Robert, alors que celui-ci occupe l’esprit d’Olivier. Ce dernier est également affecté par les nouvelles qu’il a reçues dans sa lettre et devient une personne à la fois détestable et brutale aux yeux de ses amis.

Pourtant, il est un peu tard pour se rendre compte de la mauvaise influence que le comte a envers lui. Alors qu’il veut se défaire de cette relation, Olivier tombe dans la dépression et ne sait plus comment faire pour sortir. Lors d’une soirée au club littéraire, le jeune homme se ridiculise en buvant plus que la raison.

Le jeune Olivier est confié à Édouard

Olivier est atteint d’une forte dépression qui le conduit dans le suicide. Dans la dernière partie du résumé de Les Faux Monnayeurs, Olivier doit être soigné et son oncle Édouard s’en occupe. Le jeune homme est confié à Édouard, son oncle par sa mère Pauline. D’un autre côté, Bernard repense à la conversation qu’il a eue avec Laura et Édouard en Suisse. Il comprend ainsi que le lien du sang est important et qu’il doit accepter Alberic son père adoptif comme un véritable parent. À la fin de Les Faux Monnayeurs, le jeune Bernard prend conscience de sa vie.

Ceci conclut le résumé des Faux Monnayeurs d’André Gide. Vous pouvez également écouter un podcast de Radio France : Les Faux-Monnayeurs, le roman d’une vie

Catégorisé:

Étiqueté dans :

,