Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Le père Goriot

Etude des personnages dans le Père Goriot

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Le père Goriot ⚠️

Les personnages du père Goriot sont nombreux et ont tous un rôle primordial dans l’histoire.

Les personnages de la pension, les personnages principaux

Le nom de père Goriot n’est pas inventé. En effet, il est tiré du réel. Il s’agissait du voisin de Balzac. Dans son oeuvre, l’auteur en fait un symbole de la paternité. C’est un des personnages les plus âgés du roman grâce à ses soixante-neuf ans. L’amour qu’il porte à ses filles est admirable et le rend particulièrement attachant. Mais, Balzac en fait à la fois un personnage émouvant et un personnage mystérieux.

Eugène de Rastignac, quant à lui, est à l’opposé du père Goriot. Il est dans la force de l'âge et se montre très ambitieux tout au long du déroulement de l’histoire. Eugène de Rastignac intrigue les autres personnages de par sa beauté et cela est loin d'être anodin. En effet, la physionomie est très importante chez Balzac. Ainsi, les traits de visage de ce personnage recèle des secrets sur sa personnalité et sur la suite de l’oeuvre. Eugène est le personnage le plus proche du père Goriot. Il va l’accompagner jusqu'à sa mort. Ce personnage prône aussi des valeurs qui sont chères à Balzac comme le travail. De ce fait, Eugène de Rastignac refuse de passer un pacte diabolique avec Vautrin. Il se montre ainsi doté d’une grande force de caractère et d’un grand coeur. C’est sans aucun doute le personnage qui se démarque le plus des autres et qui intrigue le plus les lecteurs.

Madame Vauquier est la tenancière de la pension. Elle est donc le point de rencontre de tous les personnages. Sans elle, il n’y aurait pas d’histoire. Malgré sa discrétion, elle est donc indispensable. On apprend qu’elle est âgée d’une cinquantaine d’années mais le lecteur connait que très peu de choses sur son passé. Ce dernier est gardé mystérieux. Un lourd secret semble l’animer mais aucun des autres pensionnaires n’est au courant et ne peut donc le dévoiler.

Vautrin est un des personnages les plus travaillés de l’oeuvre d’Honoré de Balzac. Là encore, l’auteur s’est inspiré d’un véritable nom pour son roman. Ce dernier est âgé d’une quarantaine d’années. Il ne cesse de s’intéresser aux autres personnages non pas par empathie mais uniquement pour servir son intérêt personnel. L’auteur va même jusqu'à le surnommé le “sphinx” pour signifier son côté monstrueux. Vautrin est un personnage peu respectable bien qu’il soit respecté par les autres personnages. Cependant, une certaine méfiance semble persister à ce propos. Ainsi, Eugène de Rastignac n’a absolument pas confiance en lui et refuse de faire un marché avec Vautrin. Ce passage est très révélateur dans la mesure où l’homme de coeur et de bons sentiments s’oppose à l’homme douteux et quelque peu diabolique. Très vite, Vautrin va à son tour attirer l’attention du lecteur. On se méfie de lui et on le soupçonne de tous les méfaits. Quant au principal concerné, Vautrin, il compare les autres personnages à du bétail dont il faut tirer profit et mettre à terre.