Le petit lecteur

4 minutes de lecture - Gargantua

Résumé de Gargantua

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Gargantua ⚠️

« Gargantua » est un célèbre ouvrage écrit par François Rabelais en 1534. Cet ouvrage est encore connu sous le nom de « La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel ».

Dans ce livre écrit par Rabelais, on retrouve une de nombreux chapitres. Ces chapitres retracent toute la vie de Gargantua depuis sa naissance, son éducation en passant par la guerre qu’il a eu à mener contre Picrocholine. A travers Gargantua, Rabelais a voulu faire passer un message. Malgré le ton amusant et les nombreuses plaisanteries qu’on retrouve dans le livre, il est très didactique.

Au début de l’ouvrage, l’auteur explique comment les hommes ont su que les géants avaient vécu sur la terre. Ce n’est qu’au troisième chapitre que l’histoire commença réellement avec l’apparition des parents de Gargantua : Grandgousier, le père et Gargamelle, la mère. Contrairement aux autres enfants, Gargantua fit onze mois dans le ventre de sa mère Gargamelle. Pendant le onzième mois de la grossesse, les parents de Gargantua invitèrent les villageois à une très grande fête. Grandgousier interdit à sa femme de ne pas consommer une grande portion de tripes de bœuf car elle était enceinte. Mais emporté par l’ambiance de la fête, Gargamelle ne tint pas compte des recommandations et fit un grand repas. Rabelais profita de cette fête pour montrer au lecteur les avis divergents qu’avaient les villageois par rapport à la consommation de l’alcool.

C’est pendant la fête, au niveau du sixième chapitre que Gargantua vint au monde d’une façon bien étrange. En effet, Gargamelle accoucha par l’oreille. A la sortie de l’oreille de sa mère, Gargantua ne cria point mais il demanda à boire. A cette demande bien étonnante, son père s’exclama « Que grand tu as », en référence au gosier du nouveau-né qui demandait déjà à boire dès la naissance. C’est ainsi que Gargantua obtint son nom. C’était un vrai phénomène. En plus de se faire allaiter par de nombreuses vaches, Gargantua adorait boire des litres de vin. Il n’y a pas que les repas de Gargantua qui étaient démesurés. Son habillement aussi l’était car les couturiers durent utiliser des mètres de tissus blanc et bleu pour lui coudre une tenue. Rabelais profita de cette partie pour donner une explication sur la signification des couleurs et inviter le lecteur à mener une réflexion.

De trois à cinq ans, Gargantua ne reçut pas d’éducation. Il était libre de faire ce qu’il voulait. Il montra donc son grand intérêt pour la nourriture, la boisson et même la femme. De plus, il montra la grande passion qu’il avait pour les chevaux en bois car il en construisit un grand nombre, de grande taille. Thunal Holoferne fut son premier professeur. Maistre Jobelin lui succéda à sa mort. Quelques temps après, il fut décidé que Gargantua sera envoyé à Paris afin de poursuivre son apprentissage. Pour cela, on lui remit une énorme jument. Cette dernière durant la traversée, détruisit la forêt, rien qu’avec sa queue. A Paris, Gargantua trouva une occupation forte divertissante : celle de prendre les cloches de l’église Notre Dame et de les mettre au cou de sa jument. Avant de commencer à instruire le jeune Rabelais, Ponocrates son professeur l’étudia afin de relever ses points faibles. Ainsi, il apprit à Gargantua une discipline qui l’aida à gérer au mieux son temps et à le rendre plus fort.

Pendant que Gargantua recevait son éducation dans la capitale, le royaume de son père fut attaqué par Picrochole qui refusait toute négociation malgré l’émissaire envoyé par Grandgousier. Vu la situation, ce dernier fut obligé d’appeler son fils à la rescousse. En revenant pour combattre Picrochole, Gargantua déracina un arbre pour faire la guerre. Sa jument quant à elle, avec l’aide de son urine noya les combattants ennemis. Le Frère Jean des Entommeures se joignit aussi au camp de Gargantua. Picrochole et ses combattants ne purent rien contre le géant Gargantua qui arriva à les vaincre. A la fin de la guerre, Gargantua soigna et récompensa les hommes qui ont combattu à ses côtés. Il fit un discours mémorable. Il en profita pour annoncer que le royaume de Picrochole sera donné à son fils, qui s’appellera plus tard Pantagruel, et dont l’éducation sera prise en charge par Ponocrates. Il organisa ensuite un grand festin à l’Abbaye de Thélème pour célébrer cette magnifique victoire.