Le petit lecteur


7 minutes de lecture - Frankenstein

Résumé de Frankenstein de Mary Shelley

Résumé d’un roman sombre et terrifiant : Frankenstein de Mary Shelley.

Nous vous proposons ici un Résumé de Frankenstein, écrit par Mary Shelley (1797-1851) en 1818, alors qu’elle n’a que 19 ans. La vie de l’auteure a été marquée par le malheur et la mort. C’est donc presque naturellement que la noirceur est présente tout au long de cet ouvrage qui plonge le lecteur dans une succession de décors aux allures gothiques.

Walton, le navigateur, dans ce résumé de Frankenstein

Frankenstein s’ouvre sur quatre lettres d’un certain Robert Walton qui commande un navire en pleine expédition arctique. Il s’adresse à sa sœur au sujet de son intention de découvrir une nouvelle voie maritime. Le lecteur découvre un homme solitaire, assoiffé d’aventures. Il éprouve le désir d’avoir un ami avec qui partager ses sentiments.

Lors de leur navigation, Walton et son équipage découvrent un homme en mauvaise posture sur la mer. Son nom est Victor Frankenstein. Notre navigateur le décrit comme un « être merveilleux rongé par le malheur ». Il est mis en garde par son invité contre son désir d’amasser quantité de connaissances.

Dans la suite de notre résumé de Frankenstein, Walton retranscrit la vie de Frankenstein, telle que ce dernier lui a contée.

Jeunesse de Frankenstein ( Chapitres 1 à 4 )

Notre homme sauvé des glaces est né en Suisse. Il a vécu une enfance heureuse avec ses parents et Elisabeth, sa sœur adoptive. Dès sa plus tendre enfance, il éprouve un vif intérêt pour les sciences naturelles. Il cultive également une curiosité particulière pour certains auteurs des sciences occultes ainsi que pour des alchimistes.

Lors de ses études universitaires, il rencontre un professeur de sciences physiques nommé Krempe qui affirme que toutes ses connaissances en matière d’alchimie sont vaines. A contrario, un autre professeur, Waldmann, spécialiste en chimie, réconforte l’étudiant et le prend sous son aile.

Notre jeune suisse continue ses progrès à l’université. Il étudie particulièrement l’anatomie humaine. Il s’intéresse énormément au surnaturel. Il a été sensibilisé à la chose par son père dès sa tendre enfance. C’est pourquoi il n’hésite pas à se plonger dans les sciences occultes. Victor parvient à animer de la matière morte. Ce succès l’encourage davantage. Il part donc en quête d’un corps humain dans des lieux tels que des cimetières ou des charniers. Sa quête l’obsède tellement qu’il néglige sa famille.

La mort à l’œuvre ( Chapitres 5 à 9 )

Frankenstein arrive en fin de compte à créer un monstre. Sa création ne l’émerveille pas mais l’effraie. Il se dégoûte lui-même et décide de partir prendre l’air. À son retour, la créature a disparu. Le scientifique tombe malade et un ami d’enfance, Clerval, vient l’aider pour se remettre. Sa soeur adoptive, Elisabeth, lui écrit une lettre pour lui exprimer son inquiétude liée à son état de santé.

Il décide de renier les sciences naturelles et grâce à son ami, il réoriente son intérêt vers les langues et les cultures orientales. Il y trouve de la paix.

Toutefois cet état de tranquillité est de courte durée. En effet, Victor Frankenstein reçoit une lettre de son père lui annonçant que son petit frère, William, est mort lors d’une promenade. Cela se serait produit lorsqu’un voleur tenta de s’emparer du collier du jeune homme qui a été étranglé. Victor est détruit intérieurement. Un éclair déchire la nuit et il pense reconnaître la silhouette de la créature monstrueuse qu’il a créé. Son intuition lui murmure que c’est ce monstre qui a tué son frère.

Pour la Justice, la meurtrière du jeune homme n’est autre que Justine, une servante de la famille. De nombreux faits semblent corroborer cette hypothèse. Elle clame son innocence mais devant les faits et la pression de son confesseur, elle finit par avouer. Elle est exécutée. Victor sombre dans un état de culpabilité qui jamais plus ne le quittera.

Il sait très bien que c’est son monstre qui a tué le jeune homme et pas la servante. Victor, en tant que créateur du monstre, se sent responsable de la mort de son frère et de Justine. Sa sœur adoptive est particulièrement éprouvée par la mort de cette dernière. Elle ne croit plus en l’humanité.

L’apprenti sorcier ressent une terrible douleur intérieure. Mary Shelley nous décrit un homme consumé par un noir désir de mettre fin à sa vie. Les remords sont comme une maladie qui le ronge.

Dans la suite de notre résumé de Frankenstein, nous verrons que Victor rencontre enfin sa créature et dialogue avec.

La rencontre entre le créateur et sa créature ( Chapitres 10-18 du livre de Mary Shelley )

Errant dans les montagnes suisses, Victor rencontre sa créature. Elle parle ! Et elle lui demande de prendre ses responsabilités. Mary Shelley présente Frankenstein comme un dieu face à son Adam. Mais abandonné par Victor le monstre dit s’assimiler à un ange déchu, privé de joie, de bonheur. Il demande à son dieu, Victor, de lui rendre une joie qui lui garantira la vertu.

Dans la continuité de notre résumé de Frankenstein, le lecteur découvre Mary Shelley donnant la parole à la créature. Cette dernière raconte son errance dans la forêt. Contemplant son apparence hideuse dans le miroir installé dans une hutte isolée, elle est accueillie dans la joie par les occupants. La créature s’instruit. Elle s’interroge sur la nature de l’être humain : sa capacité à faire le bien ou le mal. Elle est dégoûtée par la tendance meurtrière de l’humain.

Puis la créature continue son instruction. Elle lit de grands classiques : Les Souffrances du jeune Werther de Goethe, Le Paradis perdu de Milton ou encore la Vie des hommes illustres de Plutarque.

La créature est abandonnée par ceux qui l’avaient recueilli. Elle se sent en colère. Elle part en quête de son créateur. Sauvant une jeune fille de la noyade, elle est récompensée par une volée de plomb. La fureur monte en elle. C’est alors qu’elle croise le frère de Victor et l’étrangle. Elle garde son pendentif qu’elle glisse dans un habit de Justine, la servante, pour la faire accuser du meurtre.

Dans la suite de notre résumé de Frankenstein, nous ne parlerons plus de créature mais de monstre. Celui-ci exige de son créateur qu’il lui fasse une compagne. Il ne veut plus être seul. Il désire la compagnie d’une autre créature, avec les mêmes défauts que lui. Pour le monstre, ses crimes sont motivés par la souffrance qu’il ressent.

Souffrance qui le ronge. Un seul remède : l’amour. Victor décide d’accéder à la demande de sa création et part en quête d’une femme-monstre. Il se rend en Angleterre avec son ami Clerval.

Le résumé de Frankenstein se poursuit avec les menaces et la traque du monstre.

De la fuite de Victor à la traque du monstre ( Chapitres 19 à 24 de Frankenstein )

Victor se rend à Londres puis en Ecosse. Il éprouve des doutes concernant la continuité de son projet. Le monstre est avec lui. Il s’impose comme son maître. Apeuré, Victor jette ses travaux dans la mer et s’enfuit vers l’Irlande. Le corps de Clerval a été découvert sur le rivage et l’apprenti sorcier, suspecté, est emprisonné puis jugé.

Heureusement pour lui, il est acquitté. Il retourne à Genève broyé par le désespoir. La joie parait toutefois revenir lorsqu’Elisabeth et lui préparent leur mariage. Toutefois ce n’est qu’une brève accalmie puisque les membres de sa famille disparaissent les uns après les autres. Ainsi, débute une traque impitoyable du monstre.

Mary Shelley revient au personnage du navigateur perdu dans les eaux arctiques. En effet, la traque conduit Victor toujours plus au Nord du globe. C’est comme ça qu’il rencontre Walton et son équipage. Frankenstein finit par mourir et Walton découvre que le monstre est aux côtés du cadavre. Il parait pris de remords. Walton le laisse disparaître, saisi par son éloquence et sa contrition.