Le petit lecteur


5 minutes de lecture - Art

Résumé de Art de Yasmina Reza

Art, une pièce riche en émotion, où se mêle comédie, amitié et angoisse existentielle

Ce résumé de Art explique les grandes lignes de la pièce afin de mieux en comprendre l’intérêt. Cette pièce de théâtre se déroule dans une pièce identique qui va se transformer en chacun des appartements des personnages donc 3 au total. Les appartements se différencient par la présence d’un tableau d’art différent pour chacun des personnages.

Art raconte l’histoire de trois amis très proches depuis plus de 15 ans, qui vont connaitre des disputes hilarantes et féroces suite à l’achat d’un tableau par Serge et payé très cher, un tableau monochrome blanc. À cause de cela, leur amitié va en pâtir. Cette pièce de Yasmina Reza a été jouée dans le monde entier, c’est une vrai comédie de moeurs. Ce résumé de Art relate de chacune des 17 séquences de la pièce de longueurs variables.

Une amitié qui se trouve chamboulée par l’acquisition d’un objet d’art

Pour commencer, chaque groupe de séquence va être expliqué pour décrire l’histoire au mieux de Art. Yasmina Reza a décidé d’utiliser les 6 premières séquences comme une scène d’exposition à l’intrigue. Ainsi, les deux premiers personnages mis en scène sont Serge et Marc, qui dialoguent et font des monologues. De cette façon, le lecteur peut comprendre la personnalité et le statut de chacun des deux amis.

Dès ces premières séquences, s’installe une sorte de tension lors de l’achat du fameux tableau par Serge, dont Marc trouve le prix totalement déraisonnable par rapport à sa valeur esthétique. Yasmine Reza établit une communication tendue entre les deux protagonistes à propos de l’art contemporain et leur vision différente sur le sujet dans Art. La situation menant à l’impasse, Marc décide de demander l’avis de Yvan, leur ami commun.

Pour poursuivre ce résumé de Art, la séquence 7 est une scène clé marquant un tournant dans l’évolution de l’intrigue avec l’entrée du troisième personnage, Yvan. Cependant, Yvan n’est pas doté d’une situation sociale stable et possède un caractère plutôt fragile, ce qui fait de cette entrée, un nouveau lancement d’action et de tension dans la pièce Art. Yasmina Reza donne le rôle de médiateur à Yvan qui ne cherche pas le conflit et cherche à dédramatiser la situation.

Au départ, il commence à écouter Marc, comprenant son point de vue mais très vite il fait faux bond à son ami pour aller rendre visite à Serge et faire semblant d’être séduit par son tableau. Ainsi, Yvan se sent de plus en plus mal dans son statut de médiateur tentant tant bien que mal de renouer le dialogue entre les deux amis, malgré ses réprimandes.

Dans les scènes 10 à 12, vont alterner trois monologues pour faire une sorte de pause dans l’action et servent ainsi de transition à la séquence 13. Dans chaque monologue, se dessinent les caractères et prises de conscience de chacun face à cette situation pénible. Yasmina Reza établit une symétrie entre les séquences 13 à 15 et les scènes 4 à 6. En effet, elles mettent en scène Serge et Marc attendant Yvan pour aller au cinéma avant de se rendre au restaurant.

Mais évidemment, dans des conditions différentes qu’au début de l’histoire. Dans la scène 13, Marc se montre plus compréhensif et moins rentre-dedans, tandis que Serge prend une posture agressive et bascule l’enjeu du dialogue sur le livre de Sénéque, créant à nouveau une dispute entre les deux amis. Malheureusement, Yvan n’étant pas encore arrivé, les deux amis ne peuvent pas se donner en spectacle devant un témoin.

Dans cette séquence de Art, Yasmina Reza trouve le moyen de retarder le moment de réunion du trio et donc le moment de confrontation, grâce à cet échange suivi de deux monologues accentuant le côté dramatique.

Une amitié mise à rude épreuve, c’est une amitié qui est plus forte

Le résumé de Art entre maintenant dans la scène capitale de la pièce Art, la séquence 16 qui est la plus longue de l’oeuvre. Le mot moment tant attendu est arrivé, les trois personnages sont enfin réunis sur scène pour un moment dramatique fort en émotion. Tout d’abord, l’auteur décide de faire entrer Yvan sur scène, qui justifie son retard comme il le peut et commence à déblatérer des paroles inutiles. Ce récit confus d’Yvan prend quasiment trois pages et se constitue de micro-récits.

Il évoque ainsi des faits disparates, des personnages de sa vie comme sa mère, sa belle-mère et bien d’autres encore. Ce long monologue d’Yvan crée un drame dans un autre drame qui déclenche chez ses deux amis des sarcasmes envers sa personne. Donc Yvan ne voulant pas avoir affaire à ce genre de remarques, retourne la situation et oriente l’échange sur le fameux tableau du départ, l’Antrios.

Suite au départ d’Yvan, Serge et Marc se calment et leur relation devient plus apaisée. Mais Yvan revient par surprise et relance la discorde. Ses deux amis le prennent alors à parti mais Serge s’arrête et sort le tableau de scène. Forcément, ce geste de Serge ne va pas calmer la tension bien au contraire, elle devient de plus en plus forte. C’est à ce moment là que Serge évoque Paula, l’amie de Marc, ce qui fait partir la situation en vrille. Marc se jette sur son ami et Yvan quant à lui, tente de s’interposer entre les deux hommes et prend un coup.

Après cette escalade de tension, vient enfin l’apaisement. Suite à un dialogue sur l’amitié, les tensions disparaissent et Serge et Marc se rapprochent à nouveau. Mais Yvan se retrouve mis de côté, rejeté. Dans le but de faire part de sa bonne foi, le détenteur du tableau de discorde fait semblant de le sacrifier, en proposant à Marc de s’amuser à dessiner sur la toile. Grâce à cette initiative, le groupe renait dans l’amitié. Serge est à l’origine de cette action de paix, Yvan lui fournit le stylo et Marc finit le travail. Dans cette situation, les gestes ont eu un bien meilleur impact que les paroles.

Enfin, pour terminer ce résumé de Art, la séquence 17 montre le trio d’amis en train de restaurer la toile. Cette scène laisse place aux trois monologues des différents personnages, qui racontent chacun leur tour avec des visions et des tons différents, la renaissance de leur pacte d’amitié.