Le petit lecteur

3 minutes de lecture - L'oeil d'Horus

Analyse de l'oeil d'Horus

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : L'oeil d'Horus ⚠️

A propos de “L’oeil d’Horus” de Alain Surget.

Alain Surget est un écrivain français contemporain né en 1948.

Il a écrit une trilogie sur l’Egypte dont « L’œil d’Horus » est le premier tome, ensuite viennent « Le Cavalier du Nil » et « L’assassin du Nil ».

Cette trilogie est pour des jeunes lecteurs, elle est souvent étudiée en sixième. L’histoire de l’Egypte étant au programme d’histoire.

Alain Surget a écrit en tout une quinzaine de romans.

Résumé rapide de L’oeil d’Horus :

Elle se passe durant l’Egypte antique, c’est à dire 3000 ans avant Jésus-Christ.

Le livre raconte l’histoire du fils du roi de Haute-Egypte. Il est doux et n’a pas l’envergure d’être roi. Son père lui demande de partir accomplir trois exploits importants. Il doit partir seul sur le Nil mais il se retrouve avec une passagère clandestine. Elle refuse de croire qu’elle est en compagnie du fils du roi et lui impose sa forte personnalité, ce qui apportera beaucoup au récit.

Le dernier exploit que doit faire le fils du roi, c’est d’empêcher Seth, la représentation du mal, de tuer Horus.

Etude du livre :

-Qui est Horus ? C’est le dieu faucon, il est le fils d’Osiris tué par Seth, son oncle. Il veut venger son père et part en guerre.

Après de nombreux épisodes et de batailles, Seth est vaincu et Horus peut devenir le roi d’Egypte. Pendant une bataille, Horus avait perdu un œil, il a été brisé en six morceaux. Thot, une divinité égyptienne, le reconstitue et le rend à Horus.

C’est ainsi que l’œil d’Horus est devenu la victoire du bien sur le mal.

L’œil d’Horus est surtout un symbole hybride entre un œil humain et un œil de faucon qui représente la victoire du bien sur le mal. C’est un œil surmonté d’un sourcil. Ce dessin a connu une grande importance dans la civilisation égyptienne. On le mettait dans les bandelettes qui enveloppaient les défunts. Il était le symbole de la renaissance et représentait aussi les cinq sens qui aidaient à accéder à « L’énergie obscure ».

Le roman de Alain Surget porte ce nom car le dieu Horus permet à un moment au fils du roi de dessiner son œil sur un peau de gazelle. Ce dessin apporte force et courage à l’enfant.

Ainsi l’auteur montre que l’histoire des dieux et celle des hommes s’inscrivent dans une trame commune. C'était bien la manière dont les égyptiens voyaient le monde. Il a su donner vie aux divinités, il instruit intelligemment le lecteur. Il sait aussi parler des cultes des dieux, il rend tous ces enseignements légers à lire.

Surtout que le livre est extrêmement bien écrit.

Ces deux jeunes égyptiens vivent un voyage initiatique et nous accompagnons surtout le jeune héros à travers ses mésaventures et les épreuves auxquelles il sera confronté. Il va grandir et les exploits qu’il va accomplir feront de lui un être riche en expériences.

Les lecteurs comprennent rapidement que cette histoire est celle de tous les enfants  qui doivent affronter le monde pour grandir. En même temps, ils apprennent beaucoup sur les légendes passionnantes  de la mythologie.

L’histoire est bien structurée, les personnages sont attachants et les éléments historiques sont facilement utilisables pour le programme de sixième.

Alain Surget est extrêmement bien documenté, ses romans montrent une bonne connaissance de la civilisation antique de ce pays. Il est enseignant en histoire.

Il  demeure un auteur accessible qui voyage beaucoup et se déplace pour aller à  la rencontre de son jeune public.

Ceux qui ont lu le premier tome vont acheter les deux autres.

L’œil D’Horus est un livre très instructif qui fait découvrir la mythologie égyptienne aux lecteurs d’une douzaine d’années.