Le petit lecteur


5 minutes de lecture - Chatterton

Résumé de la pièce de théâtre Chatterton d'Alfred de Vigny

Chatterton est une pièce de théâtre en trois actes, écrite par Alfred de Vigny en 1834. Ce résumé de Chatterton relate l'histoire du poète Anglais, qui s'est donné la mort alors qu'il n'avait que 18 ans.

Afin d'adapter sa pièce de théâtre à des fins utiles, Alfred de Vigny donna le rôle principal féminin à Marie Dorval, son amante. Elle joua le rôle de Kitty Bell, une maîtresse de maison éprise d'amour pour le jeune poète. Dans ce résumé de Chatterton, Alfred de Vigny nous démontre qu'il est impossible de passer à côté du caractère tragique de la pièce.

Alfred de Vigny

Écrivain, dramaturge, romancier et poète Français, Alfred de Vigny est un auteur à succès du XIX siècle. Figure influente du romantisme, il s'insère dans un style dramatique qui se voudra entrer dans le classicisme romantique de Victor Hugo. Ce dernier lui reconnait d'ailleurs ses talents, tout comme la célèbre Georges Sand. Alfred de Vigny se caractérise par des oeuvres fondamentalement pessimistes et une vision désenchantée du monde qui l'entoure.

Résumé de l'Acte I de Chatterton : L'époux

Catherine Bell, surnommée Kitty, est une femme douce, discrète, qui plie sous les colères de son mari. Elle demande à sa fille Rachel, de ne pas jouer pour ne pas attiser la colère de son père. Elle remarque que Rachel tient une bible dans la main et comprend rapidement qu'il s'agit de la bible de Thomas Chatterton.

La scène a lieu dans la pièce principale de la demeure Bell ou le protagoniste principal y loue une chambre modeste. Rachel précise alors que ce dernier pleurait lorsqu'elle l'a entrevu au matin.

Le jeune poète sans fortune s'entretient ensuite avec son ami le quaker, et dans une profession de foi, réfute le matérialisme de John Bell au profit de son idéalisme exalté. Poète mélancolique, il souffre de se sentir incompris et songe au suicide comme à une délivrance.

John Bell, est un industriel fortuné. De nature peu empathique, ou même violente, il est autoritaire et tyrannique. Il refuse catégoriquement de reprendre un ouvrier qui s'est cassé le bras dans une de ses machines. Le quaker, est ami de longue date de la famille Bell. Il apparaît comme un homme sage, d'un âge plus avancé que les autres personnages. On apprend qu'il connaît monsieur Bell depuis 20 ans et qu'il a sauvé l'un de ses enfants, ce qui lui vaut un respect et une considération sans faille.

Le quaker tente de raisonner l'industriel de faire preuve de plus de souplesse à l'égard de ses ouvriers et la tension est palpable entre les deux individus dont les opinions divergent.

Madame Bell se voit copieusement réprimander par son mari, pour une erreur commise dans le livre de compte. Celui-ci lui indique qu'il manque 6 guinées et qu'elle devra recommencer son travail afin d'effectuer des calculs exacts.

Acte II : Catherine Bell, de l'amour au sacrifice

Dans ce résumé de Chatterton, le personnage principal croise Lord Talbot lors d'une promenade avec le quaker et quelques-uns de ces anciens camarades d'Oxford. Thomas a le pressentiment que cette rencontre lui causera du tort, et en fait part au quaker. Lord Talbot se retrouve ainsi dans la demeure Bell, ou il va s'empresser de crier les origines nobles de son ancien camarade de classe qui est à présent un poète sans nom. Il se moquera de la tension perceptible entre Kitty et le poète en indiquant qu'il croit deviner une certaine intimité entre ces deux personnages.

Après le départ des visiteurs, Madame Bell explique au quaker qu'elle se voit gênée de savoir que son locataire a des origines nobles alors qu'il est endetté. Cette dernière exprime avoir payé à sa place les loyers manquants afin d'éviter les foudres de son mari. Elle se questionne alors sur l'honnêteté du jeune homme et avoue se sentir troublée par sa présence.

Le quaker explique à la maîtresse de maison le mal qui ronge Thomas Chatterton et lui indique que celui-ci souffre de dépression sévère, tant il se sent inadapté à la société et qu'il refuse d'abandonner sa passion pour la poésie.

Thomas Chatterton se résout à écrire au Lord-maire afin d'obtenir un emploi, car la poésie ne lui permet pas de vivre.

Acte III de la pièce de Vigny : Délivrance

L'une des dernières scènes de ce résumé de Chatterton est un monologue ou le poète exprime ses doutes, sa profonde tristesse et le désarroi dans lequel il est. Il évoque ouvertement envisager le suicide comme une libération et détenir du poison.

Le quaker entre dans la chambre et voit le poison. Il comprend alors qu'un passage à l'acte est imminent et tente de convaincre Chatterton de changer d'avis. Afin d'avoir un argument de poids, il lui révèle que Kitty Bell est amoureuse de lui et qu'elle mettra fin à ses jours s'il décide d'en faire de même.

Le poète ne peut se résoudre à emporter celle pour qui il a aussi des sentiments et décide de ne pas mettre fin à ses jours.

Entre-temps, Lord Talbot, son ancien camarade apprend que Thomas Chatterton croule sous les dettes et se rend compte de l'injustice de la rumeur qu'il a fait naître. Le poète a perdu son père récemment et doit de l'argent à des créanciers. Il est également accusé de plagiat par un critique. Talbot s'engage alors à l'aider, en soldant ses dettes et en demandant à des hommes influents et fortunés de lui tendre la main. John Bell trouve son attitude déplaisante et estime qu'il ne mérite pas autant de bienveillance.

La famille reçoit la visite du Lord-maire, qui vient proposer du travail à Chatterton, comme valet. Il insiste sur l'inutilité de sa poésie et lui propose un emploi qu'il considère plus sûr.

Thomas Chatterton dit devoir “brûler quelques papiers” et remonte dans sa chambre.

Pour cette ultime scène du résumé de Chatterton, et après un monologue, il avalera l'élixir mortel. Kitty verra la fiole vide de poison et le cadavre du poète. Horrifiée, elle s'effondrera de chagrin. Le quaker sommera John Bell d'ôter les enfants de cette scène, et Kitty mourra dans ses bras.