Le petit lecteur


6 minutes de lecture - Au revoir là-haut

Résumé du livre Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Dans son œuvre « Au revoir là-haut », Pierre Lemaitre raconte les aventures et mésaventures de deux poilus de la Première Guerre mondiale. Ils se sont rencontrés dans des circonstances inhabituelles et sont devenus associés. Leurs affaires marchent au détriment des familles déjà endolories par la Guerre.

Une existence difficile dans Au revoir là-haut

L'histoire contée dans « Au revoir là-haut » commence vers la fin de la Guerre de 1914 où les belligérants attendent impatiemment la signature de l'armistice. Elle parle de deux poilus de l'armée française, dont les statuts sociaux sont aux antipodes l'un de l'autre : Édouard Péricourt et Albert Maillard. Vous pouvez voir plus de détails à ce propos dans ce résumé de Au revoir là-haut.

La rencontre

Les deux amis d’« Au revoir là-haut » ont été réunis à cause de leur situation de poilus exclus de l'armée. Le premier appartient à la haute bourgeoisie, mais dont les convictions personnelles lui ont valu l'expulsion du nid familiale. C'est également un artiste homosexuel. Le second vient d'un milieu plus modeste et travaille comme comptable.

Leur rencontre est fortuite, mais elle est le début de leur amitié. Elle date du 9 novembre 1918. Albert sauve Édouard alors que leur supérieur, le lieutenant Henri d'Aulnay-Pradelle tente de le tuer en le jetant à l'intérieur d'un trou d'obus. Il n'en sort pas indemne, car il se fait traverser par un obus au visage.

La raison de cet assassinat raconté dans « Au revoir là-haut» est le projet du lieutenant de monter en échelon et de décrocher le galon de capitaine en commettant un fratricide. Il tire sur un de ses hommes, en croyant que son acte passerait inaperçu. Cependant, Édouard Péricourt est le témoin malheureux de ce fratricide. Cet évènement laisse des traces douloureuses et indélébiles dans son esprit.

Depuis lors, les deux personnages du livre de Pierre Lemaitre sont devenus amis, puis compagnons d'affaires. Ce Résumé de Au revoir là-haut montre ce qui se passe dans la société française de l'après-guerre.

Le début d'une collaboration particulière

À leur départ de l'armée, les deux compères du roman « Au revoir là-haut » rejoignent Paris où ils s'installent. Chaque jour, ils doivent se battre pour survivre. Édouard devient même toxicomane en prenant de la morphine. Face à ce qu'ils pensent être une ingratitude de la part des autorités en place, ils décident de monter une affaire.

Ils rejoignent le rang des escrocs et profitent du malheur de leurs compatriotes qui ont perdu leurs proches. Le contexte y est propice. La fin de la guerre réveille le patriotisme des Français et tout tourne autour de ce terme. Il faut noter que le bilan de la guerre est lourd pour la France. Elle fait un million et demi de victimes.

Albert et Édouard commercialisent de faux monuments aux morts aux municipalités au nom d'une société baptisé « Souvenir patriotique ». Le lieutenant Pradelle, de son côté, crée un commerce aussi acerbe que celui-ci pour répondre à un appel d'offres de l'État. Dans ce résumé de Au revoir là-haut, les entreprises sont sollicitées pour regrouper les dépouilles des poilus enterrés dans le champ de bataille afin de les transférer aux cimetières militaires.

Avec son ami, Ferdinand Morieux, le lieutenant dont parle Pierre Lemaitre créée la sienne pour obtenir le marché. Il lui donne le nom de Société Pradelle et compagnie. Ils collaborent avec un menuisier pour produire quotidiennement deux centaines de cercueils de très mauvaise qualité. Ils ne tiennent pas compte de l'objectif du projet. Ils ne mettent pas à la disposition des collectivités le corps des défunts. Ils les remplacent par des cailloux, de la terre ou les dépouilles des soldats allemands.

Le renversement de situation

Les affaires d'Édouard et d'Albert leur permettent d'amasser une petite fortune. Ils vivent dans le luxe grâce à leur projet de faux monuments aux morts proposés à la municipalité. Pendant ce temps, Marcel Péricourt, le père d'Édouard regrette d'avoir renvoyé son fils de sa demeure. Pierre Lemaitre décrit ses sentiments à travers son besoin de se rattraper.

La recherche du fils perdu dans le récit de Pierre Lemaitre

Ce Résumé de Au revoir là-haut montre les regrets d'un père. M.Péricourt croit que son fils est mort. Il décide de discuter avec le maire Labourdin dans le but d'ériger un monument en mémoire du fils qu'il a perdu dans son arrondissement de naissance. Il cherche également le soldat qui lui a remis le calepin qu'il utilisait pour ses dessins.

Les principaux personnages du livre « Au revoir là-haut» profitent de chaque occasion pour réaliser plus de bénéfices. Ils postulent pour être les créateurs dudit monument. M.Péricourt accepte leur proposition sans les reconnaître et leur envoie la somme qu'il leur doit. Leur compte est approvisionné après plusieurs semaines. Ils projettent alors de quitter le pays pour s'installer dans les colonies. Ils comptent partir le 14 juillet.

En attendant leur départ, Édouard s'installe dans le luxueux hôtel Lutetia. Il y mène une vie de luxe en toute discrétion et continue à se droguer. Même le personnel de l'hôtel est intrigué par sa manière de se cacher. Il se cache et a pour unique visiteur une petite fille dont Pierre Lemaitre donne le nom dans son livre. Son plan semble marcher, mais son bonheur ne dure pas longtemps.

Le 13 juillet, la presse locale publie des articles qui dénoncent la face cachée de son affaire. Par exemple, le Petit Journal en parle en posant la question : « De faux monuments aux morts… allons-nous vers un scandale national ? ». Les jours suivants, les médias locaux continuent de parler de leurs escroqueries. Elles sont au cœur des discussions lors du défilé de Vincennes.

La fin de l'histoire d'Au revoir là-haut

Le maire Labourdin, dont parle Pierre Lemaître, dévoile à Marcel Péricourt que la Société Souvenir Patriotique utilise une adresse fictive pour son activité. Ce dernier ordonne à Pradelle de lancer une recherche pour retrouver les arnaqueurs qui lui ont vendu un monument mortuaire fictif. Il pense que pour trouver des arnaqueurs, il faut engager un autre arnaqueur.

Le lieutenant ne tarde pas à découvrir la cachette du mystérieux Eugène Larivière du résumé de Au revoir là-haut. M.Péricourt ignorant encore qu'il s'agit de son fils se lance à sa poursuite. De peur de se faire attraper, Édouard quitte son hôtel vêtu d'une veste coloniale. Il traverse la rue en courant et se fait percuter par la voiture venue le chercher. Albert, quant à lui, arrive à se frayer un autre chemin et réussit à s'échapper.

L'histoire des personnages d’« Au revoir là-haut » se termine sur cette note morose. Pendant qu'Albert et Édouard traversent ce moment difficile, Pradelle a lui aussi son lot de soucis. Les autorités établissent plusieurs rapports concernant l'identité des soldats déterrés du champ de bataille, puis enterrés dans les cimetières militaires. L'un d'entre eux dévoile que plusieurs ne portent pas leur propre nom.

Pradelle en parle avec M.Péricourt, qui n'est autre que son beau-père, afin de l'aider à régler sa situation au niveau du Ministère de la justice. Ce dernier le traite alors de crapule et lui dit que sa fin sera pire. Face à ce refus, il décide de recourir à l'aide Joseph Merlin. L'ami, sur qui il compte, lui parle d'un dernier rapport sur les cailloux et les terres découverts dans les cercueils du cimetière de Dargnone-le-Grand. Il le soudoie pour garder l'affaire secrète. Ainsi, s'achève le roman « Au revoir là-haut ». Le Résumé de Au revoir là-haut va permettre aux élèves de Lycée et de Collège d'avancer dans leurs études.