Le petit lecteur

4 minutes de lecture - Paroles

Biographie de Jacques Prévert

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Paroles ⚠️

Jacques Prévert est né à Neuilly-sur-Seine en février 1900. Issu d’une famille bourgeoise dévote, il a deux frères dont Pierre avec lequel il restera proche toute sa vie.

Son père l’encourage à lire et à s’intéresser au théâtre. Il obtient son certificat d’études en 1915 et commence à faire différents petits boulots, il travaille par exemple au magasin Le Bon Marché. Il est mobilisé en 1917 et, une fois son service militaire terminé, il part à Istanbul en 1920, où il rencontre Marcel Duhamel. Deux ans plus tard, il revient à Paris et prend part au mouvement surréaliste naissant aux côtés de Desnos, Arthaud, Aragon et André Breton, son chef de file. Chaque semaine, les artistes se réunissent non loin de Montparnasse pour parler littérature.

En 1925 il épouse une amie d’enfance dont il divorcera assez vite. En 1930, Prévert se querelle avec André Breton qu’il juge trop autoritaire et quitte le mouvement. Il fonde la troupe Octobre en 1932 pour qui il écrit les textes. Ils se produisent régulièrement dans les usines pendant les grèves. Ils participent à l’Olympiade du théâtre de Moscou qu’ils remportent mais qui ne verront jamais leur prix décerné. Prévert fait ensuite la rencontre du musicien Joseph Kosma, un juif qu’il aidera plus tard à se cacher des allemands et qui, grâce à lui, pourra continuer à exercer son métier.

Il passe du temps à écrire, tout seul ou bien en prenant part à des créations d'écriture collectives.

Avec l’aide de son frère Pierre, il écrit des scénarios poétiques pour le cinéma. Parmi les adaptations, on peut citer notamment “Le crime de Monsieur Lange”, “Quai des brumes” et “Les enfants du paradis” de 1935 à 1946, tous pour le réalisateur Marcel Camé.

Prévert prend entre-temps ses distances avec le parti communiste auquel il n’adhérera pas, malgré l’insistance de son ami le réalisateur Jean Renoir qui en est membre. Il est réformé en 1939 et partira l’année suivante vivre dans le sud. Le musicien Joseph Kosma, le photographe Trauner et d’autres artistes le rejoignent pour continuer à travailler sur la réalisation de films.

Il se lance également dans l'écriture de chansons, ou plutôt des poèmes mis en musique, destinés aux Frères Jacques, à Juliette Gréco, et même à Yves Montand.

Il se marie avec Jeanne Tricotet en 1947. Il fait son entrée au Collège de Pataphysiqye en tant que Satrape.

Le scénario de “La bergère et le ramoneur” est repris par Paul Grimault pour être plus tard adapté en un dessin animé fantastique intitulé “Le roi et l’oiseau” en 1979. Prévert aura travaillé sur les dialogues de ce dessin-animé jusqu'à son dernier souffle.

Il a cependant la réputation d'être un poète engagé qui ne se plie pas facilement aux exigences des metteurs en scène, certains d’entre eux estiment que travailler avec un artiste trop indépendant est une perte de temps C’est un rêveur qui veut souvent trop innover.

Ses écrits n’en restent pas moins beaux et imagés, ses dialogues sont à la fois drôles et naturels, c’est un maître dans l’art du jeu de mots, des quiproquos et des calembours. C’est également lui l’inventeur du terme “cadavre exquis” auquel il s’est adonné lors d’un atelier littéraire.

Son antimilitarisme et son anticléricalisme se ressentent dans ses écrits, mais les thèmes de l’enfance et de la nature leur sont souvent préférés par les lecteurs et spectateurs.

Les “Paroles” sont mises ensemble pour la première fois par René Bertelé en 1945, l’ouvrage est très bien accueilli par le public dans le climat d’après la Libération et est réédité sitôt publié. Il acquiert une grande notoriété qui fait honneur à son talent, le public aime et récite ses poèmes à tout-va. En 1951, “Spectacle” est publié, puis “La pluie et le beau temps” en 1955. Il aime les mots et crée une nouvelle langue qui touche le lecteur. Si bon nombre de ses poèmes ont été publiés dans des éditions destinées aux enfants, c'était des éditions posthumes qui ont été jugées intéressantes pour les plus jeunes, Prévert n’aura, lui, publié que six livres pour les enfants de son vivant.

Prévert meurt en 1977 d’un cancer du poumon, sa femme à son chevet, dans la maison d’Omonville la petite, dans le Cotentin. Cette maison est aujourd’hui ouverte au public. Ses amis ont arrangé son jardin pour qu’il fasse honneur au poète défunt. On peut y voir des buissons et des arbustes à l’allure aussi alambiquée que l'était l’esprit de Prévert.