Le petit lecteur

3 minutes de lecture - No et moi

Biographie de Delphine Vigan

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : No et moi ⚠️

études au Centre d’Etudes Littéraires et Scientifiques Appliquées, elle enchaine plusieurs petits boulots avant de devenir directrice d’études dans un institut de sondage à Alfortville. Parallèlement à cet emploi, elle écrira quatre romans, le soir et la nuit.

Sous le pseudonyme de Lou Delvig, elle publie son premier roman en 2001 sous le titre « Jour sans faim », aux éditions Grasset. Inspirée de son histoire personnelle, cet ouvrage raconte le combat et la victoire d’une jeune femme de dix-neuf ans contre l’anorexie. En 2005, sous son vrai nom, Delphine de Vigan publie son second roman, « Les Jolis Garçons » (éditions Jean-Claude Lattès), où elle relate les histoires amoureuses d’Emma. La même année sort aussi un recueil de nouvelles, « Un soir de Décembre », qui obtient le prix littéraire Saint-Valentin 2006.

Le succès se présente sous la forme de son troisième roman, « No et moi », paru aux éditions Jean-Claude Lattès en 2007. Sur thème de tolérance envers les SDF, son livre est acclamé par les critiques et reçoit le prix des libraires 2009 et le prix du Rotary international 2009. Traduit dans plus de 20 langues, il est adapté au cinéma en 2010 par Zabou Breitman.

L’écrivain participe ensuite, en 2008, à la création et à la publication d’un recueil de cartes postales érotiques intitulé « Sous le manteau » et paru aux éditions Flammarion. En 2009, Delphine de Vigan publie « Les Heures souterraines », aux éditions Jean-Claude Lattès. Les critiques sont encore une fois unanimes et le roman remporte le Prix des lecteurs de Corse 2010 et est nominé au Prix Goncourt. Elle y dénonce le harcèlement moral dans le monde du travail. Suite à ce roman, Delphine de Vigan se voit décerner le Prix du Roman d’Entreprise par les cabinets de conseil Place de la Médiation et Technologie, avec l’appui du Ministre du Travail alors en place Xavier Darcos.

En 2011, Delphine de Vigan écrit « Rien ne s’oppose à la nuit », aux éditions Jean-Claude Lattès, nominé au Prix Goncourt. Racontant les souffrances de sa mère atteinte de troubles bipolaires, le roman est une nouvelle fois salué par la critique et gagne le Prix du Roman Fnac 2011, le Prix Roman France Télévisions 2011, le Prix Renaudot des lycéens 2011 et le Prix des lectrices de Elle.

La même année, l’écrivain cosigne le scénario du film « Tu seras mon fils », réalisé par Gilles Legrand. En 2012, sa sœur, Margot de Vigan, publie une bande dessinée, «Frangines », dont Delphine de Vigan écrit la préface.

En 2013, elle passe derrière la caméra et réalise son premier film, « A coup sûr », qui sortira sur les écrans en janvier 2014. Adapté de son roman « Les Jolis Garçons », le film raconte l’histoire d’Emma, ultra compétente dans son boulot, mais qui dont les performances sexuelles sont au point mort. Afin de de devenir le meilleur coup de Paris, elle met en place un plan d’action qui entrainera toute une série de catastrophes. L’amour n’obéissant pas toujours, elle devra apprendre à lâcher prise.