Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Le Misanthrope

Biographie de Molière

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Le Misanthrope ⚠️

De son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, Molière est considéré comme l’un des plus grands dramaturges et comédiens de France, qui vécut à l’époque des débuts du Roi Soleil. Il était par ailleurs directeur d’une troupe de théâtre qui s’est illustrée à plusieurs reprises pour la Cour du Roi. On lui attribue bon nombre de grands succès, des pièces qui restent encore aujourd’hui très étudiées et plébiscitées : ce sont essentiellement ses comédies satiriques, basées sur une critique pointue mais subtile mais de la société qui ont fait sa renommée, son succès, de même que son langage, à tel point que l’on qualifie aujourd’hui la langue française de « langue de Molière ».

Enfance, jeunesse, débuts

Né le 15 janvier 1622, il est fils de tapissier, commerce familial qu’il récupérera à ses quinze ans, lorsque son père en obtiendra la survivance (ne s’étant pas remarié après le décès de ses deux épouses). Jean-Baptiste, devenu Molière en juin 1644 (lorsqu’il signa un document d’embauche de ce nom, sans jamais révéler, même à ses amis, les motivations de ce surnom), s’engage au théâtre dès ses 21 ans. Abandonnant donc son héritage de tapissier, il intègre la troupe de « l’Illustre Théâtre », qui connaîtra un succès face à la troupe fréquentée par Corneille, la troupe du Marais.

Molière : une gloire inespérée

Tout bascule entre 1658 et 1660, lorsqu’on offre à sa troupe de jouer gratuitement au théâtre du Petit-Bourbon. La troupe interprète notamment des pièces anciennes, mais la démolition du théâtre en 1660 viendra les mettre à la porte : c’est ainsi que Molière et ses acolytes vont se retrouver au théâtre du Palais-Royal (construit par Richelieu quelques années auparavant), ce qui constitue une véritable opportunité, puisque c’est après que, grâce à Philippe d’Orléans, le théâtre leur ait été attribué que Molière va écrire en 1661 une pièce, Les Fâcheux, commandée directement par Fouquet, pièce qui lui vaudra d’être remarqué par Louis XIV. S’en suivront de nombreuses représentations de ce que deviendront les plus grandes pièces de Molière, jusqu’en 1672. Malgré tout, quelques scandales marquent la vie de cet auteur, comédien, dramaturge, notamment avec l’interdiction de Tartuffe ou même de l’Ecole des femmes (pour lequel Molière obtiendra une lettre tout droit venue de Louis XIV). De même, son combat persistant avec Lully restera un élément marquant : tous deux étaient des favoris du Roi, Molière étant au théâtre ce que Lully était à la musique et l’opéra. Cela dit, dans la postérité, Molière est devenu un pilier de l’enseignement littéraire, une référence.

Grandes œuvres et représentations

Parmi ses plus grandes œuvres, on retrouve notamment Les Précieuses Ridicules (1659), Les Fâcheux (1661), L’Ecole des Femmes (1662), La Critique de l’Ecole des Femmes (1663), L’Impromptu de Versailles (1663), Le Tartuffe (1664), Dom Juan (1665), Le Médecin Malgré Lui (1666), l’Avare (1668), les Fourberies de Scapin (1671) ou enfin le Malade Imaginaire (1673).

Par ailleurs, tout le monde connaît la petite histoire au sujet de cette dernière pièce : durant la quatrième représentation du Malade Imaginaire, Molière, qui interprète le rôle principal, est vite fatigué et contraint de sortir de scène, pour mourir quelques heures plus tard d’une fluxion. Le fait est qu’aucun membre de la troupe ou même de spectateur n’avait réagi, croyant qu’il jouait merveilleusement bien la comédie…