Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Micromégas

Biographie de Voltaire

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Micromégas ⚠️

Voltaire, un homme de Lumières

Nous reconnaissons à Voltaire le génie d’avoir été à la fois un philosophe, un écrivain essayiste, un historien, poète et dramaturge. Toute sa vie, il aura marqué son époque par sa plume et son charisme, les nombreuses causes qu’il a défendues et sa ténacité à vouloir mettre ses ouvrages à la portée de tous.

L’enfance de Voltaire

De son vrai nom François Marie Arouet, Voltaire naquit le 21 novembre 1694. Cadet d’une famille noble, son père François Arouet était un riche notaire. Sa mère était issue de la noblesse du Poitou ; elle s’appelait Marie Marguerite d’Aumart. Son père, que Voltaire n’aimait pas, devint notaire à la Cour des Comptes. Sa mère, elle, décéda à l’âge de 41 ans.

Une jeunesse tourmentée

Voltaire entreprit de brillantes études en philosophie et réthorique dès 1704. Cette voie l’amena à apprécier fortement le théâtre et l’art de la conversation. Il commença à fréquenter la Cour et se lança dans l’écriture dramatique. En 1711 il enchaîna des études de droit, puis l’année suivante il se fit connaître peu à peu de la bonne société. A 19 ans, en 1713, il failli se faire arrêter pour ses vers libertins, provoquant la colère de son père. Mais c’est en 1716 qu’il s’est fait exiler pour avoir écrit des vers sur la vie amoureuse et incestueuse du Régent Philippe III d’Orléans. C’est à sa libération en 1718 qu’il prit le nom de Voltaire. Il acheva en parallèle sa première pièce de théâtre, Oedipe, qui rencontra un succès immédiat.

La naissance du philosophe

C’est en Grande-Bretagne, où il s’exila de 1726 à 1729 qu’il découvrit entre autre la philosophie. Voltaire devint courtisan à la cour de Paris, puis, il tomba en disgrâce et se rendit à la cour de Berlin, où il se lia d’amitié avec le roi Frédéric II. Partageant la langue française comme point commun, leur amitié ne dura cependant guère longtemps ; leurs traits de caractère étant fondamentalement opposés, une querelle avec l’un des fidèles du Roi mit fin à leur entente. Ceci en dépit du titre très flatteur accordé à Voltaire, qui fut nommé la clef de chambellan à la cour du roi Prussien. Il continua d’écrire durant cette période, notamment « Le Siècle de Louis XIV ».

Une étape Suisse – l’entreprise de sa vie

Voltaire s’installa près de Genève en 1755, et acquit un domaine à Ferney, sur la frontière franco-genevoise. Il aménagea non seulement le domaine mais toute la région, développa l’élevage et fit vivre jusqu’à un millier de personnes. Il emménageât avec Madame Denis, qui en plus d’être sa compagne et gouvernante, était aussi sa nièce. Voltaire oeuvra pour développer toute l’économie régionale grâce à l’agriculture, la fabrication de montres et de bas de soie. Devenu un homme extrêmement célèbre, ses écrits étaient également très attendus. Son nom traversa les continents, et chacun souhaitait le rencontrer à Ferney (appelée aujourd’hui « Ferney-Voltaire). Il rejoignit Paris en 1778, peu de temps avant de s’y éteindre, le 30 mai 1778. Selon ses déclarations, il est mort en paix, sans haine et sans reproches.