Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Les trois mousquetaires

Biographie d'Alexandre Dumas

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Les trois mousquetaires ⚠️

Alexandre Dumas, sans conteste le plus gros producteur littéraire que l’on puisse imaginer, est né e 27 juillet 1802 à Villers-Cotterêts. Il naquit dans une famille pauvre en raison de la mort en disgrâce de son père, un mulâtre, à l’âge de 4 ans. Alexandre Dumas ne reçoit pour ainsi dire pas d'éducation mais une belle écriture lui permet de rentrer dans un office comme clerc de notaire. Pour sortir du ruisseau, il monde à Paris à l’âge de 20 ans.

Ses premiers succès

C’est en 1829 qu’Alexandre Dumas commence à obtenir un succès notable avec ses pièces de théâtre. La première qui fit grand bruit est Henri III et sa cour. Son succès ne se démentira pas dans les années suivante au point de le faire jouer à jeu égal avec Victor Hugo sur le plan de la notoriété.

Dumas et le roman historique

Bien qu’Alexandre Dumas nous soit parvenu principalement pour ses romans, il ne s’y est mis qu’au tournant des années 40 et il écrivit ses principaux titres en moins d’une décennie. Les années 40 furent donc les années Dumas tant par le succès qu’il obtenait à chaque publication que pour la production incroyable dont il était l’auteur. Il n’a jamais été un secret que Dumas s’aidait de nègres pour l’écriture des romans, Auguste Maquet étant le plus connu d’entre tous. Ces romans, Alexandre Dumas les faisait publier sous forme de feuilletons et les noms nous sont parvenus jusqu’à aujourd’hui. De cette grande période, on peut parler de titres comme les Trois Mousquetaires, Vingt Ans après et le Vicomte de Bragelonne. Dans cette période de 4 ans qui couvre ces trois romans de la série des mousquetaires, Dumas a pu faire publier aussi des titres comme le Comte de Monte Christo et la Reine Margot. Une publication extrêmement volumineuse qui sera à peine envisageable de nos jours. Ces années là, ainsi que les années 50, furent des années de faste pour Alexandre Dumas qui gagnait des fortunes à la publication de ses romans mais qui perdait autant d’argent dans des fêtes somptueuses, dans de nobles causes ou dans des folies. A la fois riche et perpétuellement ruiné, Alexandre Dumas a toujours vécu sur la corde raide.

Il fait publier entre 1852 et 1854 ses Mémoires, sorte de roman historique dont il est le personnage central, à la fois vision pertinente de son époque et une façon de découvrir ce drôle de personnage. Toutefois, les autres publication de cette décennie n’eurent pas le succès incroyable de ceux des années 40.

Le déclin d’Alexandre Dumas

La fin des années 1850 furent plus dur pour Dumas en raison d’un procès avec Auguste Maquet et de ses très récurrentes difficultés financières. Alexandre Dumas passa les années 60 à visiter l’Europe et ne revint en France qu’en 1869, particuilèrement fatigué et ayant peu écrit sur la fin de sa vie. Il meurt des suites d’un accident vasculaire le 05 décembre 1870.

Alexandre Dumas est un cas à part dans l’histoire de la littérature. Il s’est forgé de lui-même, se donnant à l’écriture et au roman historique avec un déchaînement sans commune mesure. L’implication de nègres comme Auguste Maquet dans le processus de rédaction de ses romans n’empêcheront jamais Dumas de s’y jeter lui-même à corps perdu.