Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Les Misérables

Biographie de Victor Hugo

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Les Misérables ⚠️

Victor Marie Hugo naît à Besançon le 26 février 1802 et meurt à Paris le 22 mai 1885, d’une congestion pulmonaire. Il est considéré comme l’un des écrivains majeurs de la littérature française du XIXème siècle. Homme de convictions et intellectuel engagé, il affiche sans détours ses opinions. Ainsi, en 1829, il prend position contre la peine de mort dans son roman “Le dernier jour d’un condamné”. En 1853, avec la publication de son recueil de poèmes intitulé “Les châtiments”, il n’hésite pas non plus à critiquer ouvertement et sur un ton satirique l’arrivée de Napoléon III au pouvoir.

Enfance et adolescence

Fils du général d’Empire Joseph Hugo et de Sophie Trébuchet, Victor Hugo est le benjamin d’une fratrie de trois enfants. Il passe une grande partie de son enfance sur les routes de France et d’Espagne, au gré des affectations de son père. En 1813, après la séparation de ses parents, il rentre à Paris avec sa mère et ses frères. Deux ans plus tard, Victor Hugo, attiré très tôt par l'écriture, rédige ses premiers poèmes en vers qu’il lit à sa mère et à son frère Eugène. C’est en autodidacte qu’il apprend avec ténacité les subtilités de cet art. A l'âge de quatorze ans, il écrit dans son journal : “Je veux être Chateaubriand ou rien “. En 1819, il fonde avec ses frères une revue consacrée à la littérature : “le Conservateur littéraire”. La même année, alors qu’il n’a que dix-sept ans, il gagne le concours de l’académie des jeux floraux.

Des balbutiements à la consécration

Son premier recueil de poèmes intitulé “Odes” paraît en 1821 et reçoit un bon accueil : mille cinq cents exemplaires vendus en quatre mois. Le roi Louis XVIII, qui a beaucoup aimé cette œuvre, décide d’octroyer à Victor Hugo une rente annuelle de mille francs.

En 1823, Victor Hugo entreprend l'écriture de son premier roman : “Han d’Islande”. Ce dernier reçoit un accueil mitigé et passera presque inaperçu.

Véritable touche-à-tout, l'écrivain se lance dans le théâtre en présentant “Cromwell” en 1827. C’est avec cette pièce qu’il évolue du classicisme vers le romantisme. “Hernani” en 1830 et “Ruy Blas” en 1838 remportent également un vif succès.

En 1831, Victor Hugo publie enfin le roman qui lui apporte une véritable consécration : “Notre-Dame de Paris”. La mise en scène d’un amour impossible entre la laideur incarnée par Quasimodo et la beauté envoûtante de la jeune Esméralda pousse le romantisme à son paroxysme. En 1862 paraît un autre roman dont la popularité ne se dément pas : “Les Misérables”.

L’engagement politique

Victor Hugo est un homme engagé politiquement. Farouche opposant à Napoléon III, ses opinions politiques le contraignent à un exil volontaire à Bruxelles puis sur l'île de Jersey dans les années 1850. La peine de mort, la misère, la liberté de la presse, les Etats-Unis d’Europe sont autant de sujets qu’il défend avec verve. Passant du rôle de conseiller du roi, à celui de député puis de sénateur, Victor Hugo n’a de cesse de vouloir conquérir le pouvoir pour défendre les causes qui l’animent.

Les dernières années de Victor Hugo

Victor Hugo revient en France en 1870. En 1874, il publie son dernier roman Quatrevingt-treize, qui a pour toile de fond la révolution française. Il s'éteint le 22 mai 1885 en laissant derrière lui une œuvre considérable. 1885 est aussi l’année de la parution d’un autre chef d’œuvre de la littérature. En effet, comme pour prolonger le combat contre la misère, Zola publie Germinal.