Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Le bourgeois gentilhomme

Biographie de Molière

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Le bourgeois gentilhomme ⚠️

Molière, de son vrai nom Jean Baptiste Poquelin est un dramaturge et comédien français qui marqua de son empreinte le théâtre français.

Molière est né le 15 Janvier 1622 à Paris d’une famille issu de la bourgeoisie (charge de tapissier royal) et dont la famille fréquentait aussi tout la haute aristocratie parisienne.

De ses années d’enfance et d’études, on ne sait que peu de choses, les témoignages furent assez contradictoires. C’est vers l’âge de 21 ans qu’il se mit au théâtre en prenant le nom de scène de Molière. Un nom lui aussi à l’origine incertaine mais qui était peut-être là pour mettre en avant une possession de terre fictive à la campagne.

De 1648 à 1659, Molière parcourt la France avec sa troupe et ne laisse que peu de traces de ses représentations. Les débuts sont difficiles et la vie précaire.

Le premier vrai succès, Molière l’obtient en 1659 en faisant jouer, avec lui-même dans la distribution, les Précieuses Ridicules. Le succès est immédiat et il fait publier en urgences son texte pour éviter le plagiat. C’est ainsi que commence l’ascension fulgurante de Molière à la fois comme acteur et comme dramaturge.

Cette ascension connaître un point d’orgue en 1662 lorsqu’il multiplie les représentations de ces pièces devant le roi en personne. Il détient le record de 24 représentations en 5 mois. L’année 1662 est celle aussi du succès de l’Ecole des Femmes. Un succès auprès du public qui lui vaudra une querelle d’un an avec les autres troupes de théâtre et les tenants de la moralité qui voient dans la pièce de Molière une satyre inacceptable. Un succès littéraire et une querelle du même type, Molière devient alors connu de tous et reconnu.

1664 est une grande année pour Molière qui vit tout d’abord l’interdiction de faire jouer sa dernière pièce Tartuffe, qui faisait une critique acerbe des dévôts qui polluaient la cour royale et que le roi Louis XIV n’aimait pas non plus. Cette interdiction sera levée un an plus tard et, comme tout ce qui est interdit, la pièce connaîtra un succès immense, certainement le plus grand de Molière.

Dom Juan est une des autres grandes pièces de Molière. Toutefois, la pièce ne fut jouée de son vivant en 1665 que peu de fois. Un succès notable dès le début mais une fois arrivé à la relâche pour les fêtes de Pâques, la pièce ne fut jamais rejouée après. Molière dut la sacrifier pour permettre le retour de Tartuffe. Dom Juan est la troisième pièce à scandale de Molière qui put porter alors malgré tout le titre de Troupe du Roy.

Molière continuera de produire de nombreuses pièces à succès sans pour autant reproduire l’agitation, on parlerait aujourd’hui de buzz médiatique, qu’il a créé en ce début des années 1660.

17 Février 1673, Jean Baptiste Poquelin, jouant le malade imaginaire meurt sur scène, des suites de ses difficultés respiratoires dues, sans certitude absolue à une pneumonie ou une pleurésie. Bien que comédien, il parvient finalement à se faire enterrer en terre consacrée de par sa célébrité.