Le petit lecteur

3 minutes de lecture - La Chartreuse de Parme

Biographie de Stendhal

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : La Chartreuse de Parme ⚠️

Stendhal est un des multiples noms de plume de Henri Beyle, né le 23 janvier 1783 à Grenoble. C’est un écrivain qui ne connaîtra le succès suscité par son oeuvre que tardivement. Son génie ne sera véritablement reconnu qu’après sa mort.

Son enfance est difficile et les livres sont un refuge idéal. A sept ans il perd sa mère, et c’est surtout son grand-père maternel qui lui apporte affection et éducation, car il rejette son père avocat au Parlement et le méprise.

À l’âge de dix-sept ans, il s’engage dans l’armée et découvre l’Italie, mais aussi la guerre, l’art, la musique et l’amour. Il tombe littéralement sous le charme de ce pays dans lequel il reviendra régulièrement. De 1805 à 1814, il partage sa vie entre des missions qui le mènent à l’étranger et de longs séjours à Paris. Cependant il perd son emploi avec la chute de l’Empire et se consacre à l'écriture de biographies de musiciens, de notes sur Rome, sur Naples ou sur Florence.

Stendhal, un homme romanesque et timide

En 1822 il écrit “De l’amour, tentative d’analyse du sentiment amoureux”, journal de sa passion malheureuse pour Matilde Viscontini-Dembowski. Il n’en sera vendu que quelques exemplaires. Sa vie amoureuse sera mouvementée et marquée par des échecs successifs, accentués par la timidité et le caractère romantique de l’homme.

Ce n’est qu’en 1827 qu’il écrit son premier roman. Ce roman d’analyse, “Armance”, reste confidentiel. En 1830, Stendhal est nommé consul dans la région de Rome. C’est aussi en cette année que paraît son chef-d’oeuvre, “Le Rouge et le Noir”, autre roman d’analyse qui cette fois le fait remarquer. Stendhal écrit sans les terminer des textes comme “Lucien Leuwen” ou “La Vie de Henry Brulard”, puis décide de prendre trois ans de congés et de rentrer à Paris où il publie en 1839 “La Chartreuse de Parme” qui connaît un certain succès et force l’admiration d’Honoré de Balzac.

Romans réalistes

Dans ses romans, il déploie un style sobre, condensé, qui révèle ses talents d’observateur. Il fouille la psychologie des personnages, mettant en scène de jeunes gens ambitieux et romantiques en quête du bonheur. Ces personnages lui ressemblent toujours, comme en témoigne aussi son entreprise autobiographique. Homme d’interrogation et d’analyse, il cherche à s’approcher au plus près d’une vérité intime, à accéder à la connaissance des émotions. C’est en ce sens, mais sans l’emphase propre au romantisme, que Stendhal s’apparente à ce mouvement.

Maître du roman réaliste, Stendhal a produit des romans reconnus comme faisant partie des plus beaux joyaux de la littérature française.

Une première attaque d’apoplexie le surprend en janvier 1840. Sa santé se détériore en mars 1841 où il est victime d’une deuxième attaque. Il retourne séjourner à Paris pour se faire soigner, mais le 22 mars 1842 en pleine rue, Stendhal a une troisième attaque et meurt chez lui plus tard dans la nuit. Il est inhumé au cimetière de Montmartre. Sur sa tombe est gravée l'épitaphe que Stendhal avait composée en italien dès 1821 : “Arrigo Beyle Milanese Scrisse Amo Visse” (“Henri Beyle Milanais Ecrivit Aima Vécut”) .