Le petit lecteur

4 minutes de lecture - La Cantatrice chauve

Biographie d'Eugène Ionesco

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : La Cantatrice chauve ⚠️

Eugène Ionesco : un homme en quête de sa personnalité

Eugène Ionesco est un dramaturge et un écrivain à la fois roumain et français. Né un 26 novembre 1909 à Slatina sur le territoire roumain, cette grande personnalité a marqué l’Histoire de la littérature du XXe siècle en particulier pour son adhésion au mouvement dit du théâtre de l’absurde. Passionné de la France, il partage sa vie avec son pays d’origine et son pays d’accueil. Il s’éteint à l’âge de 84 ans dans la capitale française.

L’enfance et la vie privée d’Eugène Ionesco

Eugène Ionesco n’a pas eu une enfance aisée et très mouvementée. Alors qu’il est âgé de quatre ans, son père décide de venir s’installer à Paris pour poursuivre des études de doctorat. Trois ans après leur arrivée, le père d’Eugène Ionesco est appelé au combat et retourne seul en Roumanie. Bien que vivant, il ne reviendra jamais de ce conflit, laissant une mère élevée seule ses deux enfants. Bien qu’elle tente de subvenir aux besoins de la famille, la mère d’Eugène ne parvient pas à garder la garde de ses deux progénitures. Eugène et Marilina sont placés dans une famille d’accueil de 1917 à 1919. En 1925, le père d’Eugène obtient la garde et rapatrie ses deux enfants en Roumanie. Ils apprennent, dès lors, la langue roumaine. Malheureusement, le contact avec ce père si autoritaire ne passe pas et Eugène se fâche contre lui. Ce dernier n’acceptant pas qu’Eugène se passionne pour la littérature. Eugène vit toute son enfance avec un manque d’amour de la part de son père et un rejet. En 1926, il se rapproche de sa mère et en 1928 il commence des études philosophiques et littéraires en français. À partir de cette année, Eugène Ionesco ne se passionnera que pour le domaine de la littérature laissant sa plume guider ses écrits au travers de poèmes et de critiques littéraires. En 1934, il deviendra professeur de français. Bien que son enfance fût tumultueuse, Eugène Ionesco se marie en 1936 avec Rodica Burileanu. La sépulture d’Eugène Ionesco est exposée au cimetière Montparnasse.

La bibliographie d’Eugène Ionesco

Passionné par la littérature et l’écriture, il écrit sa première pièce de théâtre en 1947, « La cantatrice chauve ». Mais la pièce ne reçoit pas le succès escompté. Ambitieux et persévérant, Eugène poursuit sa passion avec la publication d’autres pièces de théâtre, mais ce n’est qu’en 1953 qu’il sera considéré comme un auteur de talent qui joue humoristiquement avec l’absurdité. Dans ces œuvres, il dénonce de façon ironique la société dont le totalitarisme, le communisme et le nazisme. Trois modes de pouvoir auxquels son père adhère. En 1959, son ouvrage « Rhinocéros » sort dans chez l’éditeur « Gallimard ». Sa dénonciation du pouvoir totalitaire et du nazisme suscite un engouement auprès des lecteurs. Le succès est tel que la pièce de théâtre est créée dans différentes langues et représentée dans différents pays.

La personnalité d’Eugène Ionesco

Au côté de Samuel Backett, Eugène Ionesco devient un chef et une grande figure du théâtre de l’absurde. Jacques Mauclair le définira comme un « enfant terrible de la littérature et de la vie parisienne ». Pas moins de trois images définissent cette grande figure : « l’anti-auteur », « un écrivain de talent » et « un homme perdu ». Ionesco ne se définit pas comme un auteur, mais comme un anti-auteur. Son esprit de contradiction et sa volonté d’écrire pour son propre plaisir caractérisent cette image d’Eugène. Malgré son esprit tordu, Eugène parvient à séduire le public. Ses plus grandes pièces comme « Rhinocéros », « Le roi se meurt » ou encore « La soif et la faim » lui permettent de décrocher la première place du podium. Eugène est incontournable une figure essentielle de la littérature du XXe siècle. Malgré ce succès, Eugène est en quête de sa vraie personnalité. En dépression, il décide de changer de registres en s’adonnant à une autre passion : la peinture. Eugène Ionesco se cherche et se révèle.

Quelques grandes œuvres d’Eugène Ionesco

  • La Cantatrice chauve (1950)

  • Le Tableau (1955)

  • Tueur sans gages (1959)

  • Rhinocéros (1959)

  • Le roi se meurt (1962)

  • La Soif et la Faim (1964)

  • Jeux de massacre (1970)

  • Macbett (1972)

  • Ce formidable bordel ! (1973)

  • L’Homme aux valises (1975)