Le petit lecteur

3 minutes de lecture - Andromaque

Biographie de Racine

⚠️ Acheter le livre sur Amazon (lien affilié) : Andromaque ⚠️

Jean Racine naquit à La Ferté-Milon. Son père était greffier. La famille a toujours été bien établie La maison des Racine est située rue de la Pêcherie. Jean Racine a perdu ses parents très tôt. En 1641, sa mère décède, en 1643 c’est le tour de son père. Ses grands-parents s’occupent de lui. Jean Racine va faire ses études à Beauvais. Il y étudie la philosophie, puis finalement retourne à Port-Royal. Les plus grands pédagogues de l’époque se chargent de son éducation. On lui enseigne le grec ancien et l’italien mais aussi l’espagnol. Le jeune Racine est orphelin de père et de mère, mais il n’est pas désargenté. Il écrit ses tout premiers poèmes et connaît le succès. Lors du mariage de Louis XIV, le jeune Racine se fait remarquer par le roi. Il commence alors sa carrière littéraire et se lance dans l’écriture théâtrale.

Tombé malade, il s’en va à Uzès. Il profite de cette période pour se consacrer à l"écriture. Deux ans plus tard, il rentre à Paris. Grâce à un poème il obtient une fois de plus les faveurs du roi. Il écrit ensuite la Thébaïde, sa première tragédie. Elle obtient un succès relatif.

Son plus grand succès de l’époque est Alexandre le Grand en 1665. Cette pièce est jouée sur la scène du Palais-Royal. Racine et Molière se dispute à cause de cette pièce qui fut déplacée et jouée à l’Hôtel de Bourgogne. Cela fit perdre des recettes considérables au Palais-Royal. Le succès de Racine lui fit beaucoup d’ennemis. On le traitait d’empoisonneur d’âmes, comme tous les dramaturges de l'époque.

Tout au long de sa vie, Racine est un galant homme. Il s’amourache d’une comédienne, Mademoiselle Du Parc qui fut longtemps sa maîtresse. Cette dernière mourut suite à des complications lors d’un avortement qui tourna à la tragédie. On accusa Racine d’avoir voulu empoisonner sa maîtresse, mais il fut blanchi par la suite. Il tomba sous le charme de Marie Champmeslé, une autre comédienne. Cette comédienne possédait un talent rare. C’est elle qui va interpréter Bérénice en 1670, puis Iphigénie en 1673. Grâce aux interprétations remarquables de la Champmeslé, la popularité de Racine dépasse celle de Corneille et même celle de Molière. La collaboration entre Racine et la Champmeslé frôlait la parfaite osmose. Cette femme était bien plus qu’une muse pour Jean Racine, elle lui permettait de comprendre l’âme féminine avec une acuité que peu d’auteurs de l’époque a su égaler. Pourtant, Jean Racine la délaissa pour épouser Catherine Romanet en 1677. Il fut obligé. Devenu historiographe du roi, il devait avoir une vie rangée et ne pouvait pas continuer d’entretenir une relation avec une femme mariée. Racine et Catherine vont avoir sept enfants. La même année où il fit représenter Phèdre pour la première fois. D’aucuns considèrent « Phèdre » comme la pièce la plus aboutie de l’œuvre de Racine.

Racine était aussi un ami intime de La Fontaine et de Boileau. Pendant de nombreuses années il a été le protégé de Mme de Montespan, la favorite du roi. Son œuvre reste très étudiée et jouée. Il mourut à 59 ans, le 21 avril 1699.